Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 09:36

Assis à la terrassse du cafe
j'aime à regarder deambuller les silhouettes..
mon esprit navigue..
je ne suis plus là..ici un peu ..mais pas l'esprit...

soudain mon regard est interpellé..
un visage...
mi homme mi enfant...
le visage d'un ephèbe..
des yeux clairs....
un visage fin...
 aux traits qu'on aurait dessine sur une feuille..

il est assis là ...de profil...depuis quand?

je ne sais...cela s''est fait sans bruit ...à quelques 2 mètres de moi..

un sentiment de honte m'envahit..
de desir aussi..
j'essaie de regarder ailleurs..
mais a chaque fois..mon regard est aimanté ..par cette silhouette..
je rougis un peu..déshabiller un homme-enfant de cette façon là!..
le remarque  t il?..
il tourne un peu son visage, un sourire est esquissé sur ses lèvresz..
levres pulpeuses et ourlées...

il fume une cigarette..pour se donner une contenance?

mon regard se porte ailleurs...sur son corps...
des jambes longues et pieds aussi....
des mains longues et fines, 
doigts diaphanes lorsque le soleil eclaire sa main..
qu'il lève pour fumer ou boire son café..
porté un instant plus tot...

nos regards se sont croisés...mesurés..un instant d'éternité..
pas une parole...
comme si cela sufisait à nous mêmes..
ces regards echangés

quand il se penche avant, le leger tricot qu'il porte,
 se soulève à l'arriere de son dos
laissant entrevoir, un dos blanc..une peau désirable..  
de soie ..soie de jeunesse
A t elle connue déjà la soif de baisers,
 autre que celui de la prime enfance et du bebe cajolé?
a t elle connu la chaleur d'autres levres gourmandes?

j'en suis là, à mes interogations quand il se leve..
prends son temps pour ramasser son paquet de cigarettes, son briquet..
il tourne sa têtte vers moi..
et dit:" au revoir...bonne journée"!

je suis surpris de l' l'intention..
tellement surpris.que j'en reste bouche bée quelques secondes..
il faut dire que quand il s'est leve,
.le soleil faisait sur ses cheveux bouclés comme une couronne d'or..

je reponds,plutot bafouille un peu..
il ne l'a pas sans doute entendu..
il s'éloigne..
sa demarche est souple, un peu dandinante
ses hanche se balancent
 sur des petites fesses bien dessinées
taille fine et epaules en v..
cou gracile et dégagé..

j'ai comme une douce chaleur au ventre..
mon intimite virile a fremi..
puis pfitt!!
plus rien ..!
parti le reve..!
parti  l'ephèbe  entrevu..!
 je ne l'ai plus jamais revu..

C'etait il y a bien longtemps..
sur une place de Nice..
dans mes vingts années..

il en reste un souvenir...
cuisant..
une tendresse infinie
de cet instant..
vecu..

souvenirs, souvenirs..!

  

Partager cet article

Repost0

commentaires

DID 17/11/2007 18:10

C'est très beau l'ami. j'suis ému.Merci.

lechopied 19/11/2007 19:32

merci mon ami niçois, cela me fait du bien..