Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 14:55

Assis , dans ton fauteuil, bleu de Prusse
tes jambes ne te portes plus..
seul la Foi encore te portes
avec tes doigts qui égrennes les boules du chapelet..

Parfois tu fermes les yeux 
et tu t'assoupis
un simple bruit ne te reveilles pas ..
il en faut beaucoup pour que tu ouvres les yeux..
tes oreilles ne captent plus beaucoup de sons..
alors tu ouvres les yeux.
"ah tu es là! je ne t'ai pas entendu..
je dormais pas..je  fermais simplement les yeux" dis tu!

Tu ne pèses plus lourd ..
à peine 42 kgs..
tes forces ont fondu
tes muscles aussi..
l'envie de vivre aussi..

Qui peut penser encore
que ce petit être a franchi les années
presqu'un siècle..
autant que sa Province
à cinq années près..

14 ans : l'usine
ensuite employé, chauffeur de maître
le grand Amour..
Le depart à la guerre..
l'errance dans le sud..
l'Armistice..
l'Alsace  Occupée..
l'incorporation de force des Alsaciens...
Armée Allemande.. 
Dantzig..
les Naissances apres chaque perm'..
Camps de prisonniers
Liberation par Americains
Retour au bercail:
au travail d'usine, chauffeur d'ouvrier..
employé municipal
consciencieux, reparateur genial..
puis la retraite..
plus de 30 ans, déjà dis tu..!
le jardin, le bricolage.
les enfantq qui ont grandi..mariés
petits enfants..mariés aussi..
arrières petits enfants..bientot hommes ou femmes..
Le grand départ de ta moitié..
62 ans ensemble..
puis le grand vide..
à ne savoir que faire..
ton chat, l'ami des jours "sans".
l'ennui qui gagne..
mais toujours la tête solide et bien pensée..
les larmes qui coulent à chaque drame humain..
devant telé..
Toi ,avant si pudique..
puis les changements de saison, qui te font accident.
mais la vie est plus forte.en Toi
Tu recupères..
tu culpabilise d'être toujours là..
pourquoi :
 "Il ne vient pas me chercher!!"
alors tu fais caprice..
tu veux plus manger..
pensant que cela ira plus vite..
mais non la Vie resiste..

Alors tes fauteuils maintenant,
l'un roulant ,l'autre pas
portent tes années..
tes pensées aussi..
loin, loin dans les souvenirs..
parfois tu te plains de mauvais rêves..
souvenirs anciens...
jamais devoilés que balaie 
ta main, à la peau fine, tachée,brune
que ton chat Timmy aime attraper,
 pour prendre et griffer..

La sieste est ton reconfort..
le Chat lové contre Toi, pattes rendues en avant..
alors tu t'apaises, jusqu'au mitan de l'apres midi.
vient le soir, parfois rouge, gris ou noir..
puis le repas vite envoyé de café et de pain,
les infos du Monde ,
puis dans les bras de Morphée
jusqu'au matin où dame s'occupe de ton corps
aminci, et fatigué de vivre..
pour toilette,jamais negligée..
 Encore une journée ! dis tu?
et de ta fenêtre,
 l'esprit en eveil,
tu comptes les trainées d'avions,
dans le ciel matinal,
avions en partance pour ailleurs..

un Ailleurs que tu voudrais pour Toi..


oui, petit homme, que l'éducation
a porté qu'au seul travail,
le reste etant interdit,
 que ce soit danse, amusements 
ou plaisirs de vie..
tu estimes ta vie finie,
mais le grand Horloger
ne veut pas arrêter la pendule
et  Toi ,
tu ne veux plus!

oui, beau père adoré et aimé,
ta presence nous importe.
et puis quoi, 
nous on veut pas de mouroir..
pas de lit fermé, 
mais entouré, 
soigné, 
pour bougie de vie à s'éteindre apaisée..
mais non aidée ,ni precipitée...

T'en souviens des pommiers et cerisiers,
mirabelliers, goseillers, que tes mains ont taillées,
soupesés,et cueuillis..
de ces allées tracées au cordeau,
de cette maison nôtre,
qui etait tienne,
par tous services rendus 
et donnés..

jusqu'à 84 printemps tout cela t'importait,
et puis après , tes forces t'ont trahies..
alors tu en as pris ton parti..à regret.

Maintenant " tu es devenu notre bébé"
dis tu!
alors oui, enfant redevenu, 
parfois avec humour,
tu blagues, tu souries!

Maintenant c'est l'attente..
c'est la vie apaisée..
avant le départ étoilé
tant souhaité
par tes années..

Partager cet article

Repost0

commentaires