Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 13:10

Mercredi matin ,je suis passé devant le Théatre
de la rue de la Sinne,à Mulhouse..
j'y ai lu, qu'il est programmé une series d'oeuvres
de Maurice Bejart:

Variations pour une porte et un soupir ,
creation le 22 octobre 1965,
au Theatre de la Monnaie à Bruxelles;

Sonate à trois,
crée le 4 mai 1957 au tTheatre d'Essen,
entrée au repertoire en 1997;

Le marteau sans maître,
créée en janvier 1973 à la Scala de Milan,
entrée au repertoire au 2004.

 entre le 6 et 8 juin 2008:

 le 6 et 7 juin 2008 à 20h
et
le 8 juin 2008, à 15h le dimanche.

d'apres la présentation qui en est faite c'est un Bejart moins connu,
 plus intimiste,
tout aussi inventif qui est presenté,là
qui explore avec gourmandise
 les relations entre litterature,
théatre et musique....

L'affiche est belle,
on y voit une plastique d'homme pret à s'envoler,
le regard droit..
qui donne envie d'y aller..

Une plastique de corps ,
comme les aimait Maurice Bejart.
je ne sais si je pourrai y aller..
mais voilà,
quelques mois apres son depart
(le 23 novembre 2007)
le chorégraphe n'est point oublié..

j'ai demandé à un Ancien Maître de Ballet de l'Opéra du Rhin,
son avis..:
"pour ceux qui aiment le moderne,
il le recommande."

Lui a dansé avec Bejart,
avec le Boléro..
il en a un souvenir épuisant,
"dans la scène des chiens..."
dans le Sacre du Printemps..


Mais lui, c'était le Classique...
son exercice  préferé,
d'autant qu'il a cotoyé
serge Lifar,
noureyew,
la danseuse Bessis
 et
bien d'autres
avant de venir ,
avec Monsieur Jean Sarelli,
(aujourd'hui decede,et oublié)
à Mulhouse, en 1978..


Ajout apres spectacle du 8 juin 2008:

notre ami, ancien maître de ballet
a pris des places pour la matinée du 8 juin:
 la 1ere partie
nous a montre  un marteau sans tete,
vivace..
des plastiques de jeunes gens
au faite de leur forme..
une decouverte qui n'a rien à voir ,
avec un enregistrement filmé..

apres l'entracte:
la sonate à trois,
l'histoire d'un homme avec 2 femmes,
sa femme et maitresse..
un bravo au soliste,
à Boyd Lau..
qui virevolvait..
pourtant la similitude du reel de sa vie
 et de la piece jouée
ont du quelque l'interpeller
dans sa souffrance...
robes eclatantes de couleur
pour les deux filles,
et,
 Lui, habille d'un costume de ville noir..

pour la derniere piece:
variation pour une porte et un soupir,
je dois dire que j'étais derouté:
d'abord le fond sonore:
une porte qui grince en permanence,
à en faire mal à la zone emotionnele de mon 3eme chakra..

Mais la choregraphie etait de la pure improvisation
executée par 7 danseurs , qui apres tirage au sort,
evoluaientt sur la scene..
il n'eut pas fallu que la piece dure plus longtemps,
pour ce qui est du fond sonore,
car jétais mal,
je suggere qu'une base de silence
soit faite,parfois entre les passages.


Pour tout autre chose:

 le Festival Baroque:

je suis allé voir "Peau d'âne"
le conte de Perrault,
au Temple St jean , mardi soir..

nous avons assisté à une représentation de ce conte,
dans les conditions
où il avait été presenté au Roi Louis XIV,
 en 1682:

En Français d'époque:
s et x prononçés et appuyés,
declamation et gestuelle associée,
 des mains ,bras et jambes jusqu'au pieds.. et demarche ..
chaloupée..

Même si, il manquait les habits de Cour de l'époque,
il etait facile d'imaginer cela..!

La musique etait jouée,
 sur instruments anciens:
luth, cornet et violoncelle ,
ajoutée à une voix superbe..
nous avons été transportés,
le peu de public que nous etions
326 ans en arrière....!

A la fin du spectacle
nous pouvions interroger les artistes..
celui qui m'interessait ,
Manuel de Grange
et
 qui d'ailleurs est le seul, à se montrer,
était celui du luth..
qui a bien repondu à mes questions
sur les raisons de son eteignoir,
 de son histoire
 et
fabrication..

Le declameur Jean-Denis Monory , n'était pas là, dommage..!

La petite surprise de fin de soirée,
fut l'échange avec une dame qui m'a parlé,
après l'avoir reconnu le dimanche precédent,
de l'ancien Maître de Ballet du Rhin,
ancien 1er danseur de l'Opera de Paris,
qui bien des années auparavant,
lui avait fait un cours collectif, 
au studio AKADEMIE de Mulhouse..

Comme quoi, tous les grands artistes ,
ne sont pas oubliés..
cela, lui a fait plaisir ,
que je lui conte l'anecdote...

L'apres midi de mercredi fut consacré à quelque chose
de plus terre à terre:
une ag de Delta-Revie,
deltarevie@orange.fr
une association qui installe et gere
des alarmes à domicile,
qui a fêté ses 30 ans, cette année,
et
qui je crois,
est un exemple pour toute la France en ce domaine..
puisque tout cela est fait par des benevoles..
est souvent moins cher en terme de services,
que tout ce que propose ,des services marchands
de banques ou assurances..
que même certains,
 compte tenu de leurs revenus..
soit, payent de façon modique,
 ou pas du tout..,
le tout est fait en lien avec le Samu et Ambulanciers
 qui ,eux gerent les clefs..
plus de 2940 personnes y sont abonnées,
ce qui en fait l'une des associations
 les plus importantes de la  Region..

Pourtant le Conseil Général  du Haut Rhin,
vient de lui retirer sa subvention..
pas la ville de Mulhouse..
belle incohérence du Conseil Genéral,
de son President Buttner,
à l'heure où ce sont les conseils generausx
qui gère cette proximité des personnes agées..
et
il n'y avait même pas un representant du Conseil Général..
à l'AG..

comme l'a dit le President Engelbert:

"Nous aurions fait l'Ag
la semaine précédent les elections,
il y a fort à parier,
que n'aurions pas eu assez de places pour tous les recevoir,
les candidats!.."

Je suis un des réviseurs aux comptes,
depuis quelques années,
ce qui explique ma présence ,là

A l'occasion de ces 30 ans,
 une chorale d'"aînes" de 50 personnes
a entonné "a capella"
des chants
apres la partie sérieuse et statutaire de l'AG.

voilà comme j'ai pu mener quelques heures de beauté,
 à recevoir,
à coté de choses plus serieuses..
pour oublier mon chagrin...
( article:blessure..)

Partager cet article

Repost0

commentaires