Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 19:02

 A tes yeux,
que semble abandonner le courroux,
j'ai poser tes mains sur ton cou.

A tes epaules charpentées,
denudées a souhaits,
j'ai posé un baiser.

Aa ta poitrine ,ouverte ,offerte,
ma tête s'est posée.

j'y ai humé l'effuve de ton corps,
pour dire encor,encor,et encor..

A ta taille,mes levres ont glissé,
les frissons ont tressailli,
puis se sont evanouis..

Nos regards se sont croisées,
tête relevé pour l'un,
 et abaissée pour l'autre,
pour rester de desirs enflammés..


A nos corps presses,
l'un contre l'autre,
la raison dit non
quand le desir dit oui.

Etendus,le sol sert de lit ,
un peu dur je crois,
mais nos doigts sont plus forts
à dessiner des arabesques,
sur nos peaux satinées.

Nous n'irons pas plus loin,
la tendresse a suffi
pour dire notre ami(e) , notre amour,
notre beauté et  jeunesse egarée.

Partager cet article

Repost0

commentaires