Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 10:32

Hier, j'ai achete la presse, notamment les DNA,
que je n'achète pas souvent,
mais il y avait un article qui m'a interpellé..:
plutot un personnage emblematique de L'Alsace:

Albet SCHWEITZER...avec le titre :

" sur les traces d'Albert Schweitzer
 (Alsace et forêt noire)"

Il fait partie de cette cohorte d'Alsaciens,
 comme Victor Schoelcher,
dont la conscience un illuminé ,
ce monde,parfois pour le changer...

Mais en plus,
Albert,ressemblait un peu physiquement à mon grand père,
la moustache en moins,
mais aussi d'origine protestante..
et
quand dans mon dernier pensionnat on parlait d'Albert,
c'est à la figure de mon grand père ,
 Alsacien ,
Hauswald de Wasselone
que je pensais.. 

Victor Schoelcher,
c'est,
on ne peut l'oublier,
il est par celui où l'esclavage en France
a été aboli..
Même si on constate aujourd'hui,
 que d'autres formes d'esclavage sont nés:
société de consommation,
endettement,
création de besoins nouveaux
et
 parfois superficiels,
qui anihilie,
toute volonte de contestation,
de libre parole
ou
d'exister tout simplement...

Quand je suis venu,
en Alsace en septembre 1973,
ce qui m'a frappé,
parmi son histoire de l'Alsace, 
des 150 dernieres années de son Histoire,
c'est la foison d'hommes qui on marqué cette Terre d'Alsace
et
aussi de son Sud..

Savez vous par exemple,
que Mulhouse au 19e siècle,
etait
appelé le Manchester Francais,
que c'est à Mulhouse,
qu'un medecin a pose les premières bases
d'un travail social à l'égard des enfants,
des travailleurs,
que c'est à Mulhouse,
que des industriels, on inventé cette notion
discreditée aujourd'hui,
le paternalisme,
bien avant la naissance des Syndicats...

Mais cette notion,
 cela regroupait quoi,
exactement:?
c'était la prise en charge,
par ces patrons,
Dolfuss,Mieg,etc..
des besoins :santé, habitation,
loisirs, culture,
et
même culte
de leurs employés..
Bien sûr ,
il serait naif de croire que cela était fait sans arrière pensées..!

Le retour,pour ces patrons ,
était une sorte d'attachement,
de fidelité, contrainte,
mais qui en ce temps là,
 était "revolutionnaire"
patrons,
au demeurant ,
de religion protestante,
ceci pouvant expliquer cela..!

Quand vous vous balladerez sur Mulhouse,
 et
sa place à l'Italienne,
la Place de la Bourse,
avec ses arcades,
visiterez son zoo,
arpenterez ses rues
et
 admirerez ses facades,
vous aurez une pensée,
 pour ces hommes
qui ont faconné le sud de l'Alsace,
sans oublier Scheurer Kessner,
enterré à Thann,
où j'ai été m' incliner plusieurs fois,
ami de mon arrière grand père,
qui a permis ,
étant President du Senat d'alors,
de voir que l'Affaire Dreyffus,
soit revisée,
 et
 celui ci ,réhabilité..

Dreyffus ,
né à Mulhouse,
 et
dont le souvenir de sa maison,
est toujours là planté ,
rue du Sauvage à Mulhouse..

Quand vous passerez devant,
 ayez une pensée pour Lui..
même si vos pensées,
iront à des choses,
plus légères,
voire furtives,
comme des achats immédiats....

La terre d'Alsace,
 c'est aussi la Terre,
de la naissance,
de la Solidarité, de l'Entraide ,
même au niveau du commerce:
voyez la COOP d'Alsace,
dit la Coopé, de Strasbourg,
qui est née d'une idée,simple,
et qui est devenu,
en 100 ans, 
à force d'essaimage,
 dans les villages Alsaciens,
ces points Coop, puis des Superettes,
des Maxi,
des Ronds points,
avec des hommes qui ont cru en un ideal,
l'ont conduit à travers les aléas de l'Histoire Alsacienne..

La Terre d'Alsace,
c'est aussi ,la naissance,
de l'entraide bancaire,
avec Raffeisein,
qui ont donné naissance aux caisses locales ,
bancaires,
dans des villages,
 du Credit Agricole et Credit mutuel...
pour combattre l'usure,
les usuriers,
à l'époque
et
dont malheureusement,
 aujourd'hui,
on doit deplorer,
la trahison du Principe,
par les dirigeant de la Banque Verte,
et
(d'autres banques "dit mutualistes")
qui,
demandez, au différents paysans, ruraux, sont ruinés par elle,
et
dont l'actualité avec les Subprimes,nous montre
qu'il a servi à des aigrefins bancaires ,
à pervertir le système,
le trahir,
à l'éloigner du desir de ses créateurs et initiateurs du 19 e siècle...
pour revenir aux pratiques des usuriers ,
qu'ils combattaient,
EUX !

Plus recemment,
 j'ai appris ,
que le créateur du Cours Florent,
(François Eicholtzer)
à Paris,
était natif de Mulhouse,
a passé sa jeunesse à Soppe le Haut,
Cours florent qui a vu les débuts de:

 Francis Huster,Jacques Weber,Daniel Auteuil,
Isabelle Adjani,Dominique blanc,Sophie Marceau
et d'autres!

Cours Florent créé en 1967,
qui compte à présent 123 classes
 et 
voit 1200 élèves par an,
 et
a vu passé 20 000 comédiens formés depuis 1967..

C'est cela, aussi le Sud de l'Alsace,pour la Culture..
autre que celle plus primaire,
de la Terre.

Je dis cela car,
 souvent,on met en lumiere, de l'Alsace,
son Nord Géographique,
 avec Strasbourg,
 et certains natifs de ces lieux là,
mais le Sud de l'Alsace,
les médias locaux,
 le passe en seconde zone,
avec une condescendance vexatoire..

Bien sûr,
je suis le produit
de plusieurs cultures:
de par ma naissance,
Nissa Bella,
ma grande Bleue Chérie,
de mes ancêtres de Paris
 et
d'Alsace,
par mes parents
et
grands parents respectifs,
et
j'aime à penser
que ce "Tutti Frutti",
a fait ce que je suis,
atypique,
inclassable,
rebelle,
novateur aussi,
en avance parfois sur les actes et idées,
de mes contemporains...
(ma vie le prouve)

Je suis le produit aussi, de mes lectures,
des "phares de vies,lues et relues,"
des valeurs,
 qui n'ont,
peu ou plus cours aujourd'hui,
de la culture du Beau,
de l'entraide apprise, sinon contrainte,
de mes sejours en pensionnat,
de ma sensibilé exaxerbée,
avec le frottement aux realités de vie,
des rencontres faites....

Alors parfois,
quand le blues me prend,
le désespoir,
l'envie de mort même,
quand les bourrasques sont trop dures à supporter,
il y a des figures emblématiques,
comme celles,
de cet article,
qui me font un peu reprendre courage
et
 ne pas gâcher cette vie..

Pour donner raison aux salauds,
qui me la pourrissse..!




Partager cet article

Repost0

commentaires