Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 08:27

Ce matin,
 alors que ma tête etait encore embrumée par mes soucis
et
cauchemars...
que je fais,
depuis qu'il y a des gens qui s'ingénient
à me compliquer la vie,
à me nuire (voire mes précédents articles.)
donc dis je,
 j'ouvre mon poste sur France inter,
 et
l'on parle d'une "amie de ma grand mère paternelle.."

Oui, la Belle Oéro, violée à 12 ans,
qui a ete aussi le "Passage des Princes",
Comme la Belle Hortense Schneider,amie d'Offenbach..
qui a su capter l'entr' jambes des Grands de son époque,
de la Belle Epoque,
 des artistes,
comme toutes ses congénèeres:
Nini pattte en l'air,avant elle, et
bien d'autres..

Oui, dans les années 1950,
 La Belle Otero habitait rue  d'Angletere,
pas loin de la Rue Paganini,
pas de loin de Chez grand mère..
Rue Alphonse Karr..


Elles allaient jouer au casino de Monté carlo..
souvent la Belle Otéro y a laisser des bijoux,
offerts par ses amants nombreux,
et
grand mère l'a beaucoup frequenté dans ses vieux jours..
sans doute ,
se sont elles racontées les différentes aventures ,
scabreuses ou pas,
manies des hommes..
car elle aussi,
dans sa maison close de Verdun,
a t elle vu de cette gente masculine,
avides de jolies filles,
face à la caserne e Verdun..
Route de Bevaux..

Pour la fin de l'histoire,
elle est triste:
la belle Otero, est morte à NIce en 1965, à 96 ans,
dans la misère..
à Nice ,depuis  qu'elle s'y etait retirée
et
ayant déserté son "art" dans les années 1915/1920...


Toute ces dames savaient recycler les cadeaux de leurs amants,
bifjoux ,en achat d'appartements ,
pour leurs vieux jours..
j'en ai croisé de nombreuses,
à qui ,petiot,
je donnai "des bonjours, Madame"
anciennes demi mondaines, mondaines,
 qui avaient connu leurs heures de gloire..
et
qu'adolescent, à 16 ans, 
je baissai les yeux,
timide
tandis qu'elles avaient
"les yeux appuyés sur ma personne"
et
dont j'ignorai les pensées de desirs
" de me bouffer tout cru",
quand je descendai les escaliers de marbre de l'immeuble...

Me reviens souvent les dires de mon demi -frère, qui disait:
"la grand mère , c'etait une sacrée bonne femme.."
sans savoir longtemps,
jusqu'à 38 ans,
 ce que cela recoupait..."

On ignore souvent longtemps,
le passé, des gens de sa famille...!


Voila comme un matin de fin d'été,
35 ans après avoir plante  mon cul ..
sur la Terre d'Alsace,
un passé lointain ressurgit,
grace à France Inter,
avec les personnes
de sa famille
ou
qui l'ont approchée,cotoyée..

 De quel mélange complexe
souvent
on naît, grandi,
dans des contingences
où se mèlent pragmatisme,
grands principes,
j'en passe et des meilleures...!

On veut souvent faire des petits boutchou
que nous sommes,
"des modeles,"
on les eloigne,
 comme pour moi,
alors que les adultes,
"ont bouffé la chandelle par les 2 bouts.."

Etrange humanité...!

Partager cet article

Repost0

commentaires