Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 19:35

A  18h54 ,ce jour, 
est tombé l'information le rôle crucial de la Banque Paribas,
devenue BNP-Paribas en 1999,
qui a permis l'acquisition de 790 millions d'armes au LUANDA
 au moyen de pré-financements petroliers...

Jean Didier Maille ,ancien cadre de Paibas,
jugé pour avoir percçu
des commissions de 7,3 millions de dollars,
a affirmé qu'il n'avait pas connaissance de la nature de la transaction.,
s'est montré evasif concernant sa Direction:

"Quand on est banquier,il faut savoir avoir des oeillères",
phrase qu'il a dit
et
que le President a fait noter au proces verbal d'audience. ..

Mais concernant l'argent qui sent mauvais,
Paribas n'est pas seul:

par exemple Joel Bucher en sait quelques choses sur les operations frauduleuses..
et
que leurs directions leur font porter le chapeau..
il est au moment des faits au debut des années 90,
le Directeur General Adjoint de la Societe Genérale à Taipei(Taîwan)..
et
d'évoquer la plaque tournante des narcoldollars,
avec Marcos,et son "organisation"
qui detournaient tout ou partie des aides que les USA accordaient à Manille..
"quand l'argent arrive au Luxembourg,
 mes collègues ferment les yeux
car ils savent parfaitement que les directeurs de banque
 en place dans des endroits comme taipeh ou singapour
 ne sont pas regardants..."
dit joel Bucher et il ajoute :
" je dois dire qu'à cette epoque la legislation n'était pas bien claire
,elle s'est eclaircie que plus tard.;
c'est en ces termes qu'il a rapporté  cette histoire
 à la commission de l'Assemblée Nationale le 30 mars 2000..
"seulement, ajoute t il, "même après les nouvelles lois anti-blanchiments,
quand nous sommes avertis,nous recevons le document tel quel sans explications
et
je n'ai jamais vu un collèque suivre cette reglementation,
y compris en France où un texte peut vous impliquer sur le plan penal.."

"A ce type d'opration de blanchiment
s'en rajoutent d'autres plus sophistiqués,
qui permettent de detourner les fonds de societes
 comme le fit le mafieux Boris Berezovski avec plusieurs banques ,
dont le Credit Agricole indosuez Sa en Suisse,
pour piller d'importantes sociétés russes
 ou pour speculer sur de l'argent qui n'existe pas"

ces declarations lui ont valu le placard..après avoir ete rapatrié,
et
Ce qu'il a dit, figure dans un rapport de la Banque de France
qui precise que les "Socgen fund "sur les offschore (junk bonds)
et
 l'opération Barring ont falli mettre le système monetaire international en l'air!"

(extrait  du livre "les demons du Credit Agricole,
jl Yzambert,H.Nhart,edition 2005,pages 174,175,176 177)

"Dejà"
 pourrait on dire!

C'est dire qu'il faut des contreparties pour l'operation de l'Eurogroup,
 et
qu'il ne faut pas faire confiance aux banquiers pour faire la police..
dans leurs métiers..

j'entendais sur France inter,
aujourd'hui ,
dire un economiste,
"qu'il fallait faire une amnistie pour le passé..
et
faire des regles
et
condamner qu'à partir de maintenant..!"

"non, trois fois non,,c'est inéquitable, immoral 
et
 permettrait à tous ceux qui ont failli,
se sont enrichis indûment,
failli mettre le système en l'air,
par leur jeu de monopoly,
d'echapper à des poursuites pénales
et
 rendre es comptes,
comme les banques
Calyon ou Natixis
et
 d'autres dont on voit qu'elles ne sont point innocentes,
dans des pratiques douteuses..

Pourquoi personne ,à ce jour,
ne s'est prononcé,
" pour la disparition des Paradis fiscaux?


Aujourd'hui à 6h30,le 15 octobre,
sur France Inter,
j'ai entendu que Mr Fillion
demandait la disparition des Paradis fiscaux,
telescopage bienvenu..!

Il faut savoir que les paradis fiscaux
permettent ,
 l'evasion de 50 milliards d'euros pour la France,
chaque année,
d'après les infos de France inter..

les financements sociaux
(RSA et CPAM,Dependance)
apparaisssent comme des broutilles en coût,
lorsque l'on compare les besoins exprimes,
(RSA)
les deficits
 (cpam)
 et
 la fuite de l'argent (50 millards d'euros)
vers des paradis fiscaux,
même pas tres loin..
(jersey,entre autres)
avec  des sophistications
dont des banques ont le secret..

Partager cet article

Repost0

commentaires