Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 16:12

ce matin, le journal l'Alsace titre son canard sur un plein emploi,
chez notre voisin direct,
le Pays de Bade,voisin de Chalampé,en Alsace..
d'abord quelques chiffres:


la derniere periode de plein emploi remonte à 2001,
avec un taux de chômage de de 4,8%,
pour l'ensemble de la region;
4,4% pour le Haut Rhin;
5,2% pour le Bas Rrhin,
alors qu'aujourd'hui le chômage touche 6,4%
 de la population active:
6,9% dans le Haut Rhin et 6,1% pour le Bas Rhin.

Au Pays de Bade c'est 3,9%,
sous le seuil français,
taux le plus bas depuis 1991,
apres la chute du mur de Berlin..

En Suisse,
le taux de chômage est de 2,5%,..
c'est le niveau du plein emploi pour Bâle-Ville:
2,9%
et
 Bale Campagne 2,1%,
où le seuil de plein emploi est de 1,5%..
A Neuenbourg, Pays de Bade,
12000 habitants il y a 3800 emplois
dont 500 frontaliers français..

Pourquoi ces differences?

Car  il n'y a pas de autant d'aides publiques,
pas d'éxoneration de taxe professionnelle durant les 5 premières années,,
les coûts salariaux ne sont pas moins eleves,
et
les terrains sont trois fois plus chers....!

le bourgmestre repond:

" semaine de 40 heures au lieu de 35h
et
 pas de culture de la grève commme en France"

par exemple Peugeot Mulhouse a donné la preference à Nueunbourg,
avec Johson Ccontrols
10 km de Mulhouse,
par rapport à Faurecia ,
à  Pulversheim et Montbelliard,
voulant se mettre à l'abri de ruptures d'approvisionnement ,
suite à des mouvements de greve de sous-traitants,
passé recent,
provoquant des arrêts des chaines de montages
 à Mulhouse et Sochaux,
implantation qui ressemble à une "delocalisation "
dit le journal l'alsace,
mais la mise en service de cette usine,
 arrive au pire moment,
alors que Mulhouse et Sochaux vont connaître 3 et 4 semaines
de chômage technique dûe à la chute des ventes,
gros stocks,
 créedit plus resseré oblige
et
 récession Ffrançaise,
qui ne touche pas apparemment le Pays de Bade ....

l'article precise enfin:
sur 100 personnes employées pour le lancement,
60 sont des Français,
dont le directeur du site.

Alors qu'en dire ou conclure?

Les outils pour implanter,les retenir,
 les usines sont ils bons?

La course au gain de productivité,
suscitant des mini salaires,
conditions de travail dures,
entraînant de mouvements sociaux,
sur les sous traitants,
ne vient elle pas comme un boomerang,
dans la figure de la France..?

(à  cout idendiques pour l'Allemagne)

L'article ne le précise pas!

Partager cet article

Repost0

commentaires