Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 09:45

mercredi,soir,

j'ai reçu comme client illustre par ses ecrits,

jacques Cheminade,

candidat à la Presidentielle de 1995,

et

 qui est notoirement connu,

comme animateur

 avec son mouvement politique

et ,

avec Lyndon LaRouche:

www.solidariteeetprogres.org

 

Soirée très enrichississante pour chacun,

d'autant que ses analyses du moment sont tres pertinentes,

qu'il avait raison bien avant d'autres,

que ces"autres",

lui ont mis batons dans les roues,

pour nous mener où nous sommes,

dans cette crise qui est systemique,

non cyclique,

comme il ecrit dans un de ses derniers editorial..

et

 pose la question :

 

un nouveau Betton Woods,pourquoi faire ?

et

 y repond en point precis:

pour que le credit alimente l'équipement de l'homme et la nature,

le travail humain et la production,

en finançant des projets d'infrastructure à long terme

 et

faible  taux d'interet,

notant aussi que les speculations boursières

doivent être desormais bannies.

 

Or aujourd'hui precise t'il ,

 on se trouve face à deux conceptions

 de Bretton Woods,

celle de Gordon Brown et de conseiller Alan Greenspan,

version frelatée,

 et

celle de l'economiste Lyndon Larouche,

fidele à la conception du "Global New Deal", de Roosevel apres 1945,

qui fut trahie par ses successeurs des eux côtés de l'atlantique,

aboutissant à la guerre froide.

 

les deux :

 Gordon Brown et Greenspan,avec les equipes de

Goldmann sachs,aux usa et aussi ,

Georges Sorros,dans les paradis fiscaux,ont lancé un plan,

 adopté malheureusement ,dans les pays occidentaux,

de renflouement quasi "inconditionnel" des etablissements financiers..

(ce que je disai, moi aussi !)

 

et l'article de continuer:

"pretendre inroduire des regulations de "typea Betton Woods"

 dans ce contexte est une veritable fraude sur la marchandise;

deverser des masses de liquidités sur les coupables ou les incompetents

et

organiser l'empoisonnement des Etats

 en leur faisant avaler pratiquement sans limite,des produits financiers

toxiques,revient à mettre la puissance publique sous le contrôle

de l'oligarchie financière,cartelisation financière forcée, qui a connu

des precedents:

l'Italie e Mussolini et et Hjalmar Schacht Allemagne nazie!"

 

la solution ne consiste pas à créer,comme le voudrait Attali,des institutions financières supranationales,

qui seraient aussi contrôlées par des oligarchies,

ce qui serait une sorte de "fascisme universel",

comme le precise Michael Ledeen ,un neo consevateur americain.

les solutions d'un nouveau Bretton Woods,

repose sur un principe:

la mise en banqueroute organisée des capitaux fictifs

en ne conservant que les créances legitimes liées à la production

et au travail,

et eliminant les autres,

pour degager le terrain pour une politique de l'homme:

santé publique,education nationale,recherche..

objectif realiste et noble ..

 

La crise

( inexorable du systeme dominant depuis plus de 40 ans) 

exige "un sursaut",

comme le disait De Gaulle ,

une revolution de penser,

precise jacques Cheminade.

 

Mais precisons comment nous sommes arrives à cela:

2 chiffres:

 

1)la somme des transactions interbancaires mondiales sur un an:

evalué à 2.024.800 milliards de dollars en decembre 2005,

aujourd'hui 3000.000 milliards de dollars,

(soit plus de la moité etant constitué

 par les marchés de produits financiers dérivés

et le reste par les marchés des changes et boursiers)

 

2)l'ensemble des produits derivés,en circulation ,

à un moment donné, sur des marches non reglementés:

en decembre 2007 s'eleverait à 596 004 milliards de dollars,

soit plus de 10 fois le produit interieur brut mondial.

 

En precisant une chose:

"que les produits financiers derives sont des"paris"

 sur le prix futur d'un bien quelconque,sur lequel on peut jouer

plusieurs fois sa mise,

par un effet de levier,

et

 avec de l'argent emprunté à autrui...",

comme l'on fait les banques investissement Natixis, Calyon,

 je precise,entr'autre.

 

Les deux chiffres,

l'un sur un an et l'autre à un instant amènent

 à une situation de banqueroute de tout le système,

les créances telles qu'elles ne pouvant être remboursées

dans une monnaie demeurant stable

et

sans "cannabilisation" de la production physique des biens,

avec pour consequence ,

je precise,

le resultat demandé par les actionnaires,

l'agravation des delocalisations,

la pauperisation.. 

 

 

Et ce depuis le 15 aout 1971,

dématerialisation des monnaies,

abandon parité or et dollar..

paris sur biens,servivces ,monnaies,

constituant des "bulles financières".

systeme imbriqués :

economique et social.:

avec l'emission incontrôlée de monnaie,

echappant aux autotités nationales...

les banques et assurancs,parrainées par des banques centrales complices,emmettant de la monnaie à tout va.

masse monetaire augmentant e 11 et 12% par an..

le PIB s'accroissant de 3 à 5 fois moins..

le revenu actionnaire atteignant 15%,

et

tittisation des créances..

enfin substitution des salaires par du credit..

et

je precise:

("combien d'entre nous,vivaient à credit avec un mois

d'avance,

alors que les

salaires etaient bloqués,l'indice des prix trafiqué..

mais les prix de tous les services

et

de premiers necessités continuant de monter..")

 

Voila de ce que nous avons parlé..

 

je preciserai les nouveaux editoriaux

ou ceux en ma possession

de jacques Cheminade,

plus tard..

 

En attendant,allez sur le site,

 precisé plus haut,

adherez pour 64 euros par an,

5 euros par mois

à "Nouvelle solidarité"

www.solidaritéeetprogres.org

postmaster@solidaritéetprogres.org

Partager cet article

Repost0

commentaires