Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 15:11

Il y a quelques jours,
mardi 20 janvier, 
on a célébré les funerailles
d'un être ,
que tout le monde connaissait....
à Masevaux...

Etre fragile s'il en est..
qui cherchait le contact..
parfois avec des brusques humeurs..
puis radoucie,
se montrait genereuse,
elle qui n'avait pas beaucoup pour vivre....
en dessous ,
et
de loin du smig..
donc ayant des retards ,des difficultes ave edf, ,
des difficultes à se chauffer, survivre..

Il lui arrivait de vous écrire un petit mot..
avec un ruban..
une attention.....
mais cela,
 c'était il y a quelques années..
car depuis 3 ou 4 ans,
 et
plus près de nous, 2 ans..
elle avait tendance à se  renfermer sur elle même.....
puis parfois, à partir.
comme l'année dernière ,quelques mois..
loin ,vers Brive..
sans que nous, ses voisins,
 n'en sachions rien...

C'est ce qui explique, peut être,
que , volets baissés
 personne ne s'est inquiété
de son silence..
depuis le début janvier 2009.....
et
que vendredi dernier.
le 16 janvier 2009, vers 16h30,
son frère s'inquiétant de son silence..
a prévenu pompiers et gendarmes.
et
ce fut pendant 2 bonnes heures,
ballets incessants de gendarmes,
 pompiers, gens divers,
qui avait decouvert jeannick,
 decedée..

le journal écrira,:
 "décédée depuis 3 jours.."
un autre article,
 le surlendemain:
"depuis le 4 ou 5 janvier 2009",
soit 10 ou 11 jours...
de mort naturelle à 43 ans...

On entendra plus ses musiques preferées,
 qu'ellle mettait à tue-tête..
parfois au grand dam des voisins.....


on ne la verra plus remuer ses petits doigts,
 en signe de bonjour...
pour ne pas déranger...

le curé a dit  que
" jeannick posait beaucoup de questions,
cherchait à exister.."
oui..
dans un monde qu'il  l'avait marginalisée
et
qu'elle même parfois, avait voulu ainsi..

Moi même et mon Bayou,
 avions tenté de l'aider, car chaque fois qu'elle avait
un besoin de precisions sur un document administratif,
une decision sociale, elle s'en ouvrait à moi..
mais les solutions ou idées envisagées,
 ne lui convenaient guère
 ou
 refusait simplement de les écouter,
considérant , à tort ou a raison,
que les personnes chargées de son dossier,
etaient soit incompétentes ,
 ou
 méchantes,
ne voulant pas l'aider..
comme l'assistante sociale du coin,
 il faut dire au contact reveche..!
pas du tout le style de personne
convenant à l'emploi
"d'assistante sociale"
ou
l'emploi qu'on s'en fait,
 il faut dire..!

je l'ai eprouvé , il y a queqiues mois
donc
Le dialogue etait difficile....!

Si vous preniez le temps de l'écouter..
c'etait une longue logorrée..
passant du coq à l'âne..
repassant en boucle a vie...!
c'etait ardu de suivre..!
et
pourtant....


Moi ,
mon interrogation était la suivante:

Pourquoi, aucun service social,
n'avait envisagé une institution
 avec logement d'insertion
et
suivi social concommitant..?
service qui existe à Thann..
elle etait même,
en instance d'expulsion..
car en conflit avec son proprio....

Ce depart , en silence ..
est un peu l'echec de tous..
de la Mairie..
du Conseil General et Services Sociaux..
de Nous,
ses voisins..
de sa famille..
où le dialogue lui était difficile
et
en concevait de l'amertume,
 quand elle s'en ouvrait..

La religion et les sciences occultes,
etaient sa préocupation permanente..
sans doute ,
cherchait elle une reponse à sa souffrance morale,
une reponse à sa différence et à ses rejets...

Peut être a t elle un début de reponse ,
devant Dieu, maintenant..
pour ceux qui croit   ! 

on est bien pas grand chose..:
en 8 jours tout est effacé,:
son corps , ses meubles,
demenagé ces derniers heures....


Subsiste le regret de n'avoir pu être là..
au dernier moment...

as t'elle souffert ?
où as t'elle passé les fêtes ?
etait elle seule ?

S'est  telle rendu compte de son état ?

il faisait froid debut janvier: -5 à -8,
nul ne le saura..!

une être fragile est parti..
sans bruit......

Au revoir jeannick..!

Partager cet article

Repost0

commentaires

DID GHOST RIDER 25/01/2009 18:56

Et bien mon ami que je n'oublie malgré mes absences, te retrouver dans cet article pleins de tristesses.Mes pensées pour seul réconfort, c'est peu je le sais.Bises