Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2006 2 13 /06 /juin /2006 11:23

Suite de "Alsace,terre nouvelle ,gens nouveaux"

                                                "Apres quelques minutes, d attente, maman vient à venir......." ha, t es là, comment nous a tu trouvé? et d ou viens tu? apres quelques reponses precises, elle m indique que si je le veux bien , je peux rester...j indique je  loge au foyer et que pour prendre ma decision , je veux parler de cette situation nouvelle à Bruno et à ma dulcinée......Ce qui sera, fait le soir même et prise de rendez vous avec Maman et Bruno le lendemain.... L entretien sera un peu rude, et ce dont je me souviens " Madame, je puis vous dire que si nous avions eu , des jeunes comme bernard, nous aurions ete bien dotés,ceci pour repondre à votre interrogation de sa conduite"....Maman palit ,accuse le choc et comme pour se dedouanner, indique qu elle propose de me prendre,le restant de mes jours de vacances et envisage un voyage avec mon père sur les lieux de son enfance.....Bruno en accepte l augure et je cherche mes affaire pour rejoindre l appartement où je logerai dans la chambre à Monique, que quelques jours plus tard, je rejoindrai à Marseille,où elle fait ses etudes de dietetique et faire connaissance avec son petit ami du moment...

                                            J eviterai durant le sejour d aborder les sujets sensibles liés au passé , même si je sens à travers quelques piques de maman , le besoin de provoquer.....et je vais surtout faire connaissance avec les chiens, nouvelle passion que maman, a........

                                            Le voyage projeté de maman est surtout une sorte de pelerinage, un retour aux sources pour mon père. L experience de ma vie  m a appris , que comme, une sorte de premonition, certains êtres, eprouvent le besoin de retrouver les lieux heureux, avant de partir, pour le voyage sans retour.....Ce sera le cas, pour mon père.

                                             Ainsi,un matin, de fin aout 74, avec les chiens, et mon père installé à l avant de la fiat 127 rouge, nous prenons le chemin de Gênes,où il a étudié (d'ou sa connaissance de l italien); et de Savone, où etait située, la propriété de sa mère,quand elle avait epousé son italien dit "pépé", en rite d église seulement , mariage non reconnu par le regime Mussolinien....... 

                                              Je revois encore cette allée de platanes, et au bout cette propriété , ou du moins ce qu il en reste: à l abandon, murs crénelés de briques rouges, tuiles rondes jonchant le sol,....Ainsi , c est cela le BOSCODON, cette propriété mythique dont me rabattait grand mère....c est vrai, la guerre est passé par là, depuis 1933, cette demeure a dû en voir passe des evenements, epoque où parait il , grand mère et son "pepe" ont fui le fascisme et tout abandonné......Ce Boscodon, où le dimanche etait table ouverte, le curé invité, les bonnes toutes aux ordres de mon père, et son cheval Bijou, enterré là quelque part.... Bien entendu,les chemins qu empreintait mon père ont disparu , c est d ailleurs la raison pour laquelle on a perdu les chiens quelques heures, mon père ne s' y retrouvant pas..

                                               Je sens poindre sur mon père, de la nostalgie, ses yeux s humidifient , une sorte de regret d'un passé à jamais enfoui, dans sa mémoire....Nous passerons à Savone, pour vister son eglise et la chaire papale.......

                                                Nous irons dormir à Genes, puis ce sera Turin, puis direction Grenoble et sa region, où reside mon frère et sa femme,que je ne connais pas.....Il s occupe de l elevage de chiens pour aveugles, à la "Cordée"...............Des chiens cherchés, au Quebec, des labradors, qu on eleve pour des aveugles. 

                                               L accueil est  un peu froid, j aurai amené un cadeau,du linge,des serviettes, suggestion de maman, et dormirai sur un matelas,cherché à la cave,chez eux.....faute de place,dans leur petit appartement où il y a peu de meubles.....une chambre , un salon , une cuisine..La trompette de la renommée, dit , "philippe est Directeur, de la Cordée...." et justement je prends conscience d un decalage entre sa fonction et le denuement apparent de ce logement .....

                                               J' apprendrai trente ans plus tard, qu à cette periode, ma belle soeur vivait un enfer,dûe à la solitude, qui se sera terminé,plus tard, par le suicide du patron de la "cordée",ce qui aura pour consequence, le licenciement de Philippe et leur retour à Nice ,  beaucoup plus tard..

                                                Avec un demenagement dans une maison isolée,apres cet evenement,à Saint Egreve, et la naissance,en decembre 1975,de leur fils Julien.

                                               Ce qui a pu expliquer ce trouble reperé dans le menage à notre arrivée......

                                              Ensuite pour donner, un peu de lustre, à la visite , nous irons manger pres de la Chartreuse, au dessus de Grenoble, avec les amis de Philippe, dans une auberge et visiter ce monastère , une retraite pour hommes retiré du monde....

                                             Enfin, ce sera,Genève, où nous mangerons une truite du lac,dans une auberge, et enfin, conduite à la gare de cette ville , pour prendre la direction de Mulhouse ,où dans quelques jours,je reprendrai les cours pour ma deuxieme année........

                                              Que penser , de cette periode, ce mois d aout 74, sinond un raccord de liens, avec pleins d interrogations....j aurai pris soin de dire, avant mon depart ,de preciser que peut etre à Noel, je descendrai avec ma future femme aux fins de le leur presenter......

Partager cet article
Repost0

commentaires

Gy 28/08/2006 16:24

je continue cette lecture passionnante, si je puis me permettre et te tutoyer tes pas et les miens ont arpentés à quelques années prés les même lieux..... Gap les Hautes Alpes le Pelvoux, le lac de Serre Ponçon...Ton âge très proche du mien...Grenoble La Chartreuse toi avant moi à l'inverse des Alpes!!Etonnant, cette histoire ton histoire!Tu te dévoiles parfois j'ai l'impression de te connaître parfois tu es un inconnu que j'aimerai avoir là devant moi pour non plus te lire mais t'écouter.... la voix c'est si important!!L'aprés midi s'écoule j'ai oublié le temps ...Merci BisousGy!