Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2005 6 30 /07 /juillet /2005 00:00

                                                                  Nous arrivons  a l hotel;apparemment l hotelier connait la dame , meme s il accepte que celle ci me presente comme un cousin et l escuse d un deplacement en saison,;rempli une fiche ,donne la clef  pour acceder a l chambre....

                                                                  La chambre est belle et vaste,un grand lit a motifs fleuris trône au milieu....je suis confus, maladroit.....voyant mon trouble ,la dame enserre mes epaules,"c est rien petit," dit elle,"tu vas voir, c est geant la 1ere fois!"

                                                                   Je me laisse faire,elle a le chic pour deboutonner ma chemise brodee, bleue que je venais d acheter au magasin "les 10000 chemises"....

                                                                   Ses doigts caressent ma peau, descendent sur mes reins,empaument mes fesses...Cette visite impromptue exicte ma virilite, une grosseur de moi,bien connue, serre le tissu de ma culotte, et de la braguette de mon pantalon cintré...

                                                                   J ai la taille fine,des fesses bien rebondies, un ventre plat qu orne un ceinturon de cuir a l effigie de l aigle de l empereur Napoleon, dont on vient  de fêter le bicentenaire de la naissance , et dont je viens d acheter le ceinturon a boucle dorée...

                                                                    Sa visite manuelle accentue mon desir,je plonge mes levres dans son cou,mordille un peu le lobe de son oreille ce qui suffit a accentuer ses desirs......la tete penchee en arriere elle demande que je degrafe son bustier et corsage, ce que fais maladroitement...mais y arrive finalement....surgis devant moi, 2 seins ,grosseur d orange, fermes et droits, j y plonge mon visage, des effuves d eau de toilettes et de sueur melee de desirs,envahisse mon visage, j ose descendre plus bas,sur son ventre, son nombril,..."pas si vite" me dit elle....

                                                                   Elle me releve, saisi ma bouche, y entrouve avec sa langue,son antre,et nos 2 langues se marient....ses mains ne sont pas inactives: elle a entrepris de descendre la fermeture de ma braguette pour acceder au tissu qui ne cache plus grand chose...

                                                                   Dégrafe le pantalon,laisse tomber l accessoire,descend la culotte,pour avoir,tel un pantin,surgi de sa boite, mon sexe tendu, devant sa figure,;elle le saisi,le decalotte, y amene ses levres, en rond de bouche,pour l y placer, sors sa langue,y promene celle ci,je suis tout electrise par la caresse bucale...

                                                                   Enfourne mon instrument ,y imprime un mouvement de va et vient,"arrete,arrete ,je vais jouir ",lui dis je, ...

                                                                   Sur ce, elle se releve, a toi dit elle: "fini l effeuillage,enleve ma jupe et ma culotte", dans ma febrilite et trouble associe de ce que je vais decouvrir,je fais sauter le bouton de cote de sa mini jupe, et en rien de temps, m apparait l Eve des tableaux de mon enfance....

                                                                   Un corps doré,bien fait avec en son centre le tresor entoure de poils blonds,la fente dont  je ne connaispas encore la musique, mais je vais apprendre la melodie.......toute la nuit,et les variantes de l amour physique....

( a demain)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires