Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2007 1 09 /07 /juillet /2007 10:54

Il y a quelque temps, en classant mes archives personnelles de ma famille,

j'ai retrouve des choses intéréssantes:

école, entreprises, que certains de mes ancêtres

 ont fréquenté, evolué, de même que leurs passions: musique

ou leurs affaires.....

j'espère qu'OB, ne considérera pas cela comme de la pub,

d'autant

que certaines entreprises ont disparues,

comme Dion Bouton et autres entreprises

datent de la fin du 19e siecle ou début du 20em siècle....

mais voici déjà mon arbre généalogique....

du moins ce que j'ai pu en rassembler

d'éléments épars......

 1)charles-Alfred G.  ( 1855-1900) (publiciste-polemiste, on dirait journaliste, aujourd hui) ardent défenseur de Dreyfus, ami du president du sénat d'alors Scheurer Kestner.....a fini artisan fumiste, 20 bd des filles du Calvaire à Paris..; a epouse une fille Mousseron Marie Louise.....; père de 2 enfants : eugène Louis Alfred (mon grand père paternel) et une fille: Juliette, josephine., Eugénie

On remarquera,que dans la famille, à cette époque, certains prenoms sont en relation avec l'Histoire Napoléonienne... (Marie Louise, Eugène, Josephine)

Le beau - père de Charles Alfred, (Jules Cesar,Thimothée Mousseron) acquerera un emplacement pour une tombe au Père Lachaise, en 1882, où sont inhumés à ce jour:

 

 

  la femme de Jules Cesar Th. Mousseron:1) Eugenie Brouée; 2) son fils Charles Elie Mousseron;  3) jules cesar Mousseron ; 4)Charles-Alfred G (mon arrière grand père); 5) ) sa femme  Marie Louise  Mousseron, sa fille Juliette josephine G, épouse de Morel; 6) Leur fils Eugene Louis G.(mon grand père paternel)

Eugène Louis Alfred, né le le 24 Mai 1879 à Saint Mandé - décédé à Paris le 18 Décembre 1939:

je ne l'ai pas connu, mais on m'en souvent parlé....voici quelques éléments de sa vie:

il entra à l'ecole DIDEROT  de Paris, le 3 septembre 1894:

 

 beaucoup de matières, et beaucoup de travail sur 3 ans...

  

 

 

 

 

 

il obtint son diplôme, le 26 juillet 1897, un 1er prix de chaudronnerie, un livret de 29 frans OR, et une médaille d'argent,  et une prime de sortie de 80 francs OR!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Il avait le sens d l'humour, la preuve: des dessins, fait par lui:

 

ce qui n'excluait pas une certaine rigueur dans ses études de dessin:

 

dessin noté 5/15 et 6/15

dessin noté 8/10 et 10/10

ainsi qu'il le nota dans son carnet d'Ecole Diderot ,voici ce qu'il écrit": a la sortie de L'Ecole Diderot où j'ai fait mon apprentissage (certificat joint) ai travaillé du 20septembre 1897 au 22 septembre 1900, en qualité d'ouvrier tôlier chez Establie Frères (certificat joint):

Il complète l'information dans son carnet " je suis entré ensuite pour travailler comme ouvrier tôlier chez mon père qui était établi fumiste 20 bd des Filles du Calvaire à Paris. A sa mort, je lui ai succédé et me suis associé avec mr Rampazzi; notre association a duré jusqu'au mois d'avril 1905,époque à laquelle je lui ai vendu l'entreprise.

" je suis entré le 7 mai1905 chez mr Leblanc comme ouvrier traceur en remplacement d'un mois (certificat joint) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"le 13 juin 1905, je suis rentré comme traceur mécanicien et dessinateur aux Usines Dion Bouton à Puteaux.

 j'ai quitté l'usine le 23 septembre 1908 pour m'établir marchand de couleurs au detail."

 En regardant les papiers d'Etat civil, je m'aperçu qu'il avait contracté mariage avec ma Future Grand Mère, (dont voici les photos, l'une des années 30 et l'autre des années 66/70):

  le 27 avril 1908, donc  il épouse Marie Emilie Lechopied, née le 8 decembre 1888; famille d'artisans; elle, seule fille auprès de 6 garçons,dont le père etait établi à Montrouge,comme l'atteste le papier ci dessous:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Donc , elle avait 20 ans, alors que mon grand père en avait 29, quand elle l' épousa 

Quelques mots sur elle: c'était une personne volontaire à la forte personnalité... elle divorca de mon grand père à une date que j'ignore.....Elle épousa en seconde noce , un Italien ,mais seulement mariage religieux qui ne fut pas reconnu par le regime fasciste du Duce...Elle resida à Savone, au Domaine du BOSCODON, où elle tenait table ouverte et avait nuée de domestiques..... elle adopta un Italien denommé Max.....Mon père y avait son tilburry et son cheval Bijou...j'appris beaucoup plus tard , en 1988, à l'année de mes 38 ans, qu'elle avait tenu une maison de tolérance, à Verdun , devant la caserne des militaires, route de Bevaux....dans les  30 / 40....En 1933, elle acquis à Nice , un tres bel appartement , avec boudoir chinois, où je suis né.... elle s'est eteinte à Nice en Aout 1972. Personnalité tres pieuse, et genereuse, telle que je l'ai connue, je fus loin d'imaginer la vie tulmuteuse qu'elle a eu.....

 

 

 

De cette union est né: le 6 novembre 1911,décédé le 30 août 1978 

Mon père .

Pierre Jean Alfred G.

dont j'ai dejà parlé dans un autre article ......:

Tu es Pierre ....

Mais revenons à mon grand père:

sans doute un original par certains côtés, car j'ai retrouve, dans les archives ,familiales

un acte de reconnaissance de paiement , pour l'achat d'un cinéma à Sartrouville, en 1920. 

 les affaires n'ont elles pas marché? j'en sais rien; après avoir été marchands de couleur, et avoir acheter son cinéma? La guerre est passé par là, et j'ai malheureusement peu d'infos sur cela.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il avait repris son métier de tôlier du avril 1917 au 26 fevrier 1919:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puis du  4 fevrier 1921 au 1921, comme traceur chaudronnerie pour locomotives,:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et du 27 decembe 1921 au 4 mars 1922 comme chef d'équipe traceur en chaudronnerie;

Pour retourner chez Ladreyt, comme traceur du 7 mars 1922 au 22 janvier 1923:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite ce fut en qualité de contremaître du 22 janvier au 1er mars 1923:

p

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puis de nouveau Dessinateur  du 2 mars 1923 au 31mars 1924:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puis de nouveau contremaître du 1er avril 1924 au 31 mars 1926:

d

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nouveau chez Ladreyt en 1926,qu'i ldut quitter,avec un changement de direction:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puis chef d'équipe à la chaudronnerie du 22 juiilet 1926 au 9 juin 1928:

 ensuite dessinateur d'outillage chez Louis  Breguet, aviation, du 11 juin 1928 au 1er fevrier 1933

qu'il dut quitter par réduction d'effectif:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puis il entra  chez Lioré et Olivier comme dessinateur d'outillage du 20 mars 1933 au 3 avril 1933 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puis chez ROZE comme traceur dessinateur du 2 avril 1933 au 21 octobre 1933:

 

puis aux Camions Bernard, comme traceur du 23 octobre 1933 au 14 sepembre 1938:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

il devait encore voir le mariage de son fils Pierre le  27 janvier 1939,avec la fille d'un hôtelier de Verdun, et contater la réussite de son fils... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'ailleurs, les relations entre le père et le fils devaient être bonnes car dans une letttre de 22 juin 1933, époque où mon père fait son service à Mutzig, une certaine complicité transparaît...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Grand père etait amateur d'Opéra et de Musique classique, temoin ces pages écrites , sur un cahier Breguet et sur lequel, il ecrivait en scripte les representations prévues durant la saison 1932/1933:

Et il y en a 70 pages comme cela, notées au dos d' un carnet de Breguet Aviation...

Je ne sais si "Grand-Père" les a tous ecoutés, mais mon père parlait d'un certain mot qu'on appelle "atavisme" qui voudrait dire  que nos gènes recèlent plus ou moins certains défauts ou qualités de nos Ancêtres !...

Ce qui est certain, c'est que tout petit, j'ai aimé la musique:

entre 11 et 12 ans ce fut Wagner ..pourquoi ? une certaine violence dans sa musique..Les Walkyries, Thannauser, avec les disques 78 tours dans des pochettes en papiers, sur l'appareil de la Voix de son Maître de mon frère..ça grésillait pas mal!..

Ensuite au collège, peu de musique classique , sauf en 1965, où un educateur, (celui qui m'a violé) m'a fait écouter du Mozart....

Tout petit, c'était le piano, quand papa et maman jouaient..c'était Litz ou Chopin..on avait pas la télé en 1955..

Plus tard, dans mes 18 ans, avec mes chanteurs de variétes, cohabitait Beethoven ; qui a été ma thérapie pour mon mal-être et puis d'autres que j'ai decouvert....

Aujourd'hui sans l'avoir connu ou les avoir connus, je me sens proches de mes Ancêtres...! Pourquoi ? j'en sais rien...et j'ai une affection particulière pour Grand père et son Père qui sont pour moi, les figures emblématiques d'hommes, issus de l''Après Revolution" et celle de la "Revolution Industrielle.".de ces combats  pour plus de Justice , moins de Discrimination (affaire Dreyfuss, dont l'un , a été un fervent defenseur)..

Qui eût pu penser, d'ailleurs que moi, l'arrière peti-fils, d'un défenseur de Dreyfuss, arpenterait sa ville de naissance,Mulhouse, passerait des centaines de fois devant sa maison natale et cela grâce à mon autre grand père Alsacien ,qui m'a donné les raisons de venir et choisir cette Region, qui malheureusement me l'a mal rendue..Enfin c'est comme cela..!

Les desseins de Dieu  (s'il existe !)sont impénétrables pour nous simples mortels..D'ailleurs avec tous les événements depuis 3 ans,j'ai perdu la Foi, celle que l'on m'a enseignée, celle qui s'avère être celle du Mensonge et de l'Hypocrisie ,communes à deux autres aussi....

je préfère maintenant ne croire qu'en moi même..respirez l'air du temps.. apprecier les choses simples de la vie..Etre un peu égoîste pour moi... vivre au jour le jour....Moi qui ait peu recu et beaucoup donné.. aux autres.

 

 Et surtout ne plus me faire d'illusions sur la Nature Humaine..

D'ailleurs mon combat, contre les institutions bancaires et leurs dérives, et la justice couchée ou corrompue est un peu le combat qu'ils auraient pu mener..

Mais un siècle ne suffit pas à tout résoudre..les combats contre l'injustice..le Mal..les Egoismes..sont tellement longs et ingrats..!

Il faut dire aussi que nos adversaires ( le Mal et ses Sbires) ont souvent les leviers de commandes, qu'ils arpentent les cours de Justice, les salles des Pas Perdus, et leurs Baveux (comme aurait dit mon père), les allées du Pouvoir, voire les fauteuils...ils ont tous les dons: celui de la belle parole, des arguties juridiques, des embrouillaminis, des fausses escuses , des faux semblants et leurs portes-voix( la Presse aux Ordres); même l'Eglise, pour justifier tous les crimes, les fausses espérances, les états de ce bas monde..Bien sûr avec tous les "artistes" de ce jeu de scène: nos Politiciens de tous bords, qui en sont les maîtres d'oeuvres!..

Heureusement , aujourd'hui une technique existe qui permet de faire savoir, en un temps record ce qu'avant, une pincée d'initiés savaient..

En cela ,ceux qui ont inventé cette communication , qu'ils en soit remerciés !.

Mais là aussi, attention aux manipulations et au danger d'être fliqués à tout bout de champs comme cela commence à l'être..

Ne soyons pas naifs..!

Bien souvent  des choses au départ, bonnes, pour l'Humain se sont avérés être un outil menaçant pour l'humanité. (voyez la decouverte du radium de Marie Curie..)

Enfin pour en revenir à mes Ancêtres:

 

Sans doute m'ont-ils legué, la partie, à la fois Rebelle et Artiste qui est en Moi.. associée à ma soif de Justice et de Liberté....

C'était tout le sens de ma recherche Généalogique..!

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

M&A 17/07/2007 01:18

C'est prenant de rechercher ses racines. Nous faisons partie de l'Histoire.