Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 14:21

Hier soir ,lors du journal de France 2

 il etait question  de "visualisation" concernant ceux et celles

 qui sont atteints de maladie grave comme un cancer.....

c'est comme si, c'était nouveau....

mais pas du tout....

depuis longtemps , on sait aux Usa,

que de  des essais ont ete fait à l'aveugle,

 sur des patients.

 

 

 

Il en est resorti qu'une bonne visualistion,

renforçait un bon moral,

qui lui même donnait une "pêche",

une volonté de se battre.

 

Naturellement l'idéal aussi

et

ne point se le cacher,

c'est d'avoir un environnemen quotidient familial,

qui vous croit,

vous aime et soutient,

Ce qui n'est pas toujours le cas.

 

Malheureusement,

 j'en ai fait l'amère expérience avec un proche,

où rien de cela n'existait,

ce qui , à force ,

 avec les effets secondaires des traitements,

 a sucité un "lacher prise" de mauvais aloi,

menant à une fin rapide.

 

Pourtant 12 ans de combats ,

 de remissions diverses et variées,

 on fait croire à de la guérison

à plus ou moins brèves echéances,

 mais quand  le "crabe " ,  est partout ,

 minant peu à peu les différentes parties du corps,

celle ci guérie , mais l'autre atteinte

 que le le "je " conscient dit" non"

 "basta", " cela suffit,

 alors , oui , la fin n'est pas loin,

et

c'est ce qui s'est passé.

 

Oui, la douleur ,

mais pas seulement physique,

est un handicap,

celui de ne plus pouvoir voir ou imaginer le "beau"

dans toutes ses composantes,

familiales, amicales, filiales, culturelles ou sociales ....

c'est comme un " suicide".

 

 

L'écoute est importante,

je dirais primordiale,

pas celle chronométrée qui fait croire qu'on écoute,

mais celle où les deux partenaires,

 dans la visualisation programmée,

vont "fourbir" les armes pour combattre le "crabe".

 

J'ai essayé avec Marité, de susciter le ressort,

de lui parler des aliments,

des nutriments, contre le crabe,

 mais à la fin, elle me disait,

" ne m'en parles pas, 

de toutes façons,

quand je retourne à la maison,

 personne ne me croit,

on me dit c'est comédie,

 c'est l'enfer !"

 

En effet, jusqu'à la fin ,

 et

même le dernier jour

à  quelques heures de son départ, 

 à la clinique Saint Sauveur,

pour  un autre monde ou dimension,

son mari n'avait pu se résoudre à croire

que c'était si grave que cela.... 

 

C'est une leçon que j'ai tiré

de cet évènement grave d'un proche..

 

En 1998, lors de mon initiation ,

 lors de ma respiration holotropique,

et

rencontrre avec le divin,

c'est bien le message que j'ai reçu:

 "tu seras initié",

"ne comptes pas ton temps

 soulages, ecoute,

sans différence, sans orgueil".

 

C'est ce que je fais depuis.

 

Ausi bien en apprenant différentes techniques

dont la visualisation,

et

 les techniques corporelles pour soulager:

 reflexologie plantaire, modelage, 

 pierres chaudes, magnétisme,

mais les outils sont rien ,

 si en face,

celui qu'on veut aider ne veut plus y croire,

 se battre .

 

Faut être 2 .

 

je m'étonne du ton de méfiance,

de mépris, de certains qui disent :

" il parait que...il y a longtemps....on avait pas la preuve.....

mais maintenant il apparaît que c'est peut être vrai..."

 

Ce sont tous des freins,

qui altèrent ceux qui veulent faire quelque chose,

 ce quelque chose,

cela fait partie des "actes d'amour du prochain"..

même si certains peuvent en rire,

 dans ce monde

 où seul l'argent est la mesure de relation humaine.

 

Car en fait, prenons un exemple:.

 vous avez de l'argent, soit ,

 et

vous êtes prisonnier du "crabe",

mais vous n'avez rien fait de relations humaines,

d'amour, d'amitié,

comment voulez vous  visualiser du positif ,

de beau,

 puisque votre coquille est "vide".

 

C'est aussi, un peu le prix à payer,

pour pouvoir "ressentir",

avoir de l'empathie,

il faut aussi avoir eu très tôt ,

de la souffrance,

 c'est une sorte

de résilience qui vous est donnée alors ;

 après c'est un choix que l'on fait,

avec ses moyens, sa vie, ses rencontres.

 

C'est ce que j'ai fait.

 

Bien sûr, cela ne se bouscule pas au portillon,

tant pis pour ceux qui ont fait ce choix,

mais pour ceux qui j'ai eu l'occason de soulager ,

 croyez moi,

ils ont apprecié, sans fausse pudeur.

 

Une chose aussi, je ressens aussi très vite,

la personne qui "veut" 

"qui y croit" ou qui "se fout de ma gueule",

c'est intuitif, mais souvent vrai.

 

je repense souvent à ce médecin ,

 magnétiseur américain,

rencontré,

à Alès ,

il y a longtemps à un stage de magnétisme,

qui m' adit:

"ultra sensible, presque accroché

 dommage que tu ne puisses venir chez nous,

aux Usa"

 

C'était il a plus de 20 ans.

 

A cette époque là,

je n'avais pas encore fait ma respiration holotropique,

 ni appris ces differentes techniques citées plus haut.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires