Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 17:19

Il est parfois des événements anodins,

qui vous ouvre une porte,

où se cachaients des secrets,

 des dires ou des actes que l'on  ignorait à 15 ans..,

 des predictions,

des incapacitées formulées par doctes personnes....

Dernièrement j' en fut temoin, par document envoyé...

dire que ce qui était écrit m' a plu,

que nenni,

dire que cela m' a etonné,

sans plus...

mais avec le recul, qui sait.......?

" je ne sais s'il fera son certificat  d'études...

.il a des capacitées limités - il l'ignore- je ne lui ait pas dit...."

font partie du florilège de l'époque découvert il y a quelque jours....

et

pourtant , je l'ai eu ce bout de papier...

certes en retard...

mais ensuite j 'ai conduit ma vie,

loin du schéma qu'on s'était plu à dessiner pour moi...

Peut être est ceci qui a dechaîné ,

 tant de haine, de mauvaiseté contre moi,

au fil des années,

car ceux qui s'étaient trompé ou avaient trompé

leur monde en ont conçû du dépit,

 transformé en hargne, qui a perduré

et

perdure encore...

 

Qui aurait cru

 et

moi en premier, que ma vie serait riche de toutes sortes;

certes pas monétairement...

mais de choses faites,

que mes mains soulagent ou auraient soulagées..

que j'aurai donné aidé  ou donné coup de main,

par curiosité exacerbée

et

horreur conjuguée de l'injustice...?

 

certes, rien n'est acquis ,

et il existe des gens plein de haine,

de morgue , prêt à vous ruiner....

J'en serai plus dans quelques semaines.....

 

j'en parlé à un ami très cher,

au parcours similaire de rejet..

qui a excellé dans le beau, sublimé sa souffrance,

dans un art à part entière.....

 

oui, la resilience exsite

 et

 Boris Cyrulnik a bien décrit ce phénomème....

 

la question qui se pose est:

 

Faut il souffrir tellement,

 pour a acceder à cet "autre" que nous ne connaissons pas,

cet Autre que nous sommes,

avec ces dons cachés?

 

je vous laisse le soin de rechercher la réponse !

Mais une chose est certaine:

"Les cancres d'aujourd'hui

ne sont pas forcéents les ratés de demain...!"

Partager cet article

Repost0

commentaires