Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 14:23

La loi des séries existent.

Pas plus tard qu'hier,

j'ai ete informé, que ma retraite serait de 181€ par mois

pour avoir travaillé 43 ans,

dont 86 trimestres cotisés,

sur la base de  salaire au smig

calculée sur la base  de retaite sécurtité sociale

de  598 € mois,

qui est le regime de base de rertaite

pour 160 trimestre à taux plein,

pour ceux nés en 1950,

et

 ayant été payés sur base de smig.

 

On disait alors avant que la retraite

etait un salaire différé,

on en est loin.

 

si je me refere à mon dernier salaire,

chez un employeur,

cela fait le 20e du salaire,

d'alors.

 

Où cela pêche,

c'est que la reference de base de la retraite

securité sociale

 n' est même pas le smig.

 

c'est dire que des milliers de travailleurs

du privé se retrouvenrt

et

vont se retrouver comme moi,

et 

même en ayant travaillé à taux plein  (160 trimestres et +)

avec des retraites de misères,

pour même pas pouvoir assurer les besoins primaires:

se nourrir, loger,  se vêtir....

et

que cela veut dire désormais,

qu'avec l'aumône  de retraite donnée,

faudra compter par milliers,

sur les restos du coeur et epiceries solidaires,

et

autres associations pour à peine survivre...

 

Peut on accepter que 3 millions ,

voire 4 millions de personnes,

ou un peu moins

avec les décès anticipes avant rertraite,

devront vivre comme des miséreux,

et

tres longtemps, puisque l'esperance de vie a augmenté,

mais dans quel etat de santé,

puisque ces retaites ne suffiront pas à se soigner,

quand on sait les coupes sombres, les difficultés déjà à se soigner.....

 

Et à coté de cela des "retraites chapeaux "

et

stoks options

et

autres "gâteries du même genre" pour les "élites"

 

Voilà ou nous ont mené ces differentes réformes de retraites,

des 25 meilleures au dix meilleures

etc....

 

Et cela pêche pour l'avenir:

comment fera t on desormais pour inciter

à etudier nos jeunes,

qui plus est à avoir un diplôme,

qui les mènera au chômage d'office,

en sachant de toutes façons,

que payés sur base de smig ou 110% de celui ci

que les carrières seront hachurées,

moins linéaires, 

c'est une retraite de misères apres avoir travaillé

plus de  45/47 ans

puisque c'est vers cela que l'on va 

et

qui les attend ?

 

Il en va de même pour les créateurs

ou futurs créateurs d'entreprises,

qui souvent au départ ne se paient pas,

apres avoir payés toutes les charges,

quand ce ne sera pas aussi la perte de leurs biens,

la somme de tous les efforts réalisés,

et

des retraites de miséreux,

comme le sont celles d'artisans et commerçants,

à fortiori ceux de pme,

en fort declin,

en France...

 

En terme de minimum de retraite

 que l'on pourrait dire de "décent",

et encore,

seuls pour le moment ,

les fonctionnaires, échapent à des retraites,

comme moi à 181€ mois ou à 450€, voire 700€,

puisque le minimum pour 15 ans d'activité est de 1047€ mois.

 

Mais attention,

le Gouvernement veut aligner le regime fonctionnaire

 sur le regime privé,

ce qui veut une future régréssion......

de ce point de vue.

 

 

voilà l'exemple concret  des effets la  reforme Sarkosy

et avant lui Balladur,

qui eux ,

c'est sûr ont su tirer avantage de différents pantouflages,

(privé-public, et retour public-privé),

 comme tous les hauts fonctionnaires,

et

payés tres chers avec la richesse crée par les "petits",

les sans grades, payés au smig ou moins.

 

Il existait un seuil de pauvreté à - 900€ par mois,

maintenant moi,

je fais figure d'exemple à cinq etages en dessous...

 

j'aurai pas cru decrocher cette sorte de timbale un jour !

 

Vous avez dit solidarité ?

Ou ça ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires