Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 17:20
les jardins de saint jean Cap Ferrat sont un lieu où se promener est delassant..si vous poussez un peu plus loin, vous pourresz vous arrêter à la Villa Ephrusi de Rotchild avec ses différents jardins à thèmes , la collection de porcelaine , la villa renovée ..Le tout appartient à la Fondation de France et c'est tres bien rendu comme atmosphère du temps..
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 17:12
s'il est un lieu qui achangé c'est bien Monaco..si vous en avez le temps et un peu de moyens, avec l'agence Boomerang, etablir un sejour de 3 jours, avec l'hotel de votre choix, une mini cure Thalasso et un" pass pour toutes les visites": musée d'autos du Prince, jardin exotique, musée historique, roseraie de la Princesse, etc.. vous ne seraient pas déçus...
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 17:01
Sur le lac d'Annecy faire un tour à bateau c'est s'impregner de l'atmosphère des lieux.. les rivages de son lac y sont changeants.. La vieille ville d'Annecy y est acceuillante..
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 16:57
Petit Hameau en 1963,devenu une station de Ski dans les années 1970, un lieu d'Auvergne, pres de la chaîne des Puys,dont celui du plomb du Cantal et le Puy Mary où ses pierres foulées, à nos pieds, font un bruit de vaisselle.....
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 14:34

Avez vous remarqué comme le dôme du Negresco
ressemble à une belle patisserie?

Moi, gourmand, j'imagine un dessert sur une assiette:
dont un patissier pourait s'inspirer:

un dôme rose de pate d'amande..
coiffé d'une petite  boule sucrée mimosa
au dedans un coeur de glace superposé,
 posé sur un rond feuilleté..ou pate briochée...
glace decomposée de la manière suivante:
vanille,mente avec eclats de chocolat,glace au gingembre,
et tout autour un coulis de mandarines du pays,
parsemé de peaux confite de ce fruit....

Alors pourquoi un patissier Nicois 
ne se devouerait pas pour le proposer 
à sa clientèle...
 ou tout simplement à la propriétaire de l'hôtel Negresco?

je revois toujours,  à ma mémoire, à la porte de l'Hotel,
dans son bel habit bleu,
et ses manières courtoises
le portier,
 le premier lien avec 
cet hotel emblématque de la côte et de Nice en particulier..

Bien sur d'autres hotels majestueux, l'ont entouré..et l'entoure encore..
certains noms reviennent à ma memoire:
West-end, Royal, Ruhl ,Palais de la Méditerrannée,Meridien..
Ils ont la même vie que nous les hommes:
aléas et parfois disparition.. et même mort..

L'essentiel c'est que l'esprit de service, 
de ces hotels restent..
Bien sur Cannes et Monaco..
depuis 1947 ont pris relais..
de village sur cote ,ou rocher esseulé,
devenus grandes et belles cités,
il n'en reste pas moins que Nice
en fut le modèle et l'inspiratrice..

D'autres souvenirs me viennent à la tête,
comme la Rue Bonaparte , où pendant la campagne d'Italie
Bonaparte s'était arrêtée et y avait trouvé un gîte..

La Reine Victoria, en haut de l'avenue de Cimiez,
 pres de l'ancien Hotel Regina, converti en appartements...

La Rue de la Republique , petite rue Parisienne,
qui debouche sur la Place Garibaldi,
où à l'époque pas loin, Niceco, etablissait 
ses etals, ses rayons..

Parfois , devant un minuscule édicule,
je m'arrêtais, pour acheter un pan bagnat, 
un mendiant, une pissaladière, pres du même Niceco.. 

Ou alors au jardin Public , du haut de la Republique,
face au cinema de la rue du même nom
un homme à l'accent me hélait: "  he garri, t'as pas soif!
et de me proposer un lait fraise ou menthe..

j'ai connu même le Paillon,
 encore decouvert,
ouvert au ciel de Nice..
et ensuite, j'y ai vu monté ces arches pour le recouvrir
et devenir ce terre-plein, où de nouvelles constructions
se sont érigées..

je me souviens aussi: 
 
du premier Festival du Livre de Nice.
au Palais des expositions,
qui était à l'époque le phare  de ce Paillon..
où j'ai acheté mes premieres encyclopédies..

De ces escaliers du Monastère , où raccourci bienvenu,
je devalai, cette colline, pour rejoindre,
 Place Riquier et mon travail d'alors..
passant devant Don Bosco...

Du Marché de la Liberation, où chargé des fromages et legumes,
je rejoignai la rue Paganini,
 pour rejoindre Alphonse Karr
nid d'ado mal degrossi
 et apeuré par la Ville
grouillante de vies et d'inconnus...

De ce casino Municipal, où tabliers blanc à la taille
les serveurs pressés, servaient la boisson de votre choix ..
c'était le lieu aussi d'hommes de Loi et autres commerces
lieu où niçois échangeait, comme dans toutes les place du Monde..

Un temoin illuminé, avec ses jets,
 Appolon, gardait la place..
bien sûr son sexe,non caché,
 a dû en choquer , des âmes prudes..
mais il etait beau, et bien scupté,
 avec des formes,
 qu'ado
on aurait bien voulu disposer,
 nous jeunes gringalets.... 

Les "belles de nuit de la Rue de France
savaient nous aguicher: "tu viens chéri!.."
Alors un peu géné
on baissait la tête
 et on poursuivait son chemin,
honte toute bue,
 et sans doute surpris d'être interpellé..

Les maisons closes n'existaient plus, 
et c'eût été
preferable 
et plus discret à nos avis;
même que le fils de Jean, le jacquot,
de Medecine bien appliquée,
 en usage voulait recommander..
sujet politique bien trouvé,
 mais vite repoussé..

Enfin,
 il existe des périodes plus fastes,
pour draguer..
comme le Carnaval,
 où Roi de carton
 et  sa cour endimanchée de satin et bigarée,
defile sur L'Avenue jusqu'à Masséna,
j'y  ai porté tête de coq en carton,
 dansé derrière ses chars, 
distribué les confettis
 et dis
" bonjour aux enfants"..

Les oeillets pleuvent sur la Promenade , 
aux nuits bleue, blanche ,des batailles de fleurs..
où de jolis poupées , 
un rien habillées, sourire rouge éclatant
vous donnent envie de s'y serrer de près..

Mais Nice c'est aussi, une ruche d'abeilles, 
où tous les métiers s'y côtoient,
face aux besoins démultipliés,
de ce mélange de cultures, de vies posées là;
parce que le Destin des uns et des autres 
en a decidé ainsi,
pour eux 
et leurs descendants...

Le soleil de sa Baie attire de plus en plus de monde,
comme le miel...
 mais la misère y est là
aussi cachée, 
pas absente, 
les retours de fortune
y sont nombreux..

La classe laborieuse et d'employés,
prête à donner le meilleur..
pour que le passant d'un jour, 
le touriste
ait la sensation d'une Citée bien née..
et des Dieux protégée...

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 18:43

Il est une ville ou coin de terre,au Sud...
issue d'une cession de Solferino
qu'Anglais de chemin de chèvre on fait Promenade...
ses palmiers  laissent des ombrages..
 La mer y  roule ses galets
et que Pheniciens ont baptisé Nicea..

ses Cimetierres, en particulier,Caucade et Chateau
ont reçu dernier sommeil, Gens illustres
tombeaux beaux et orgueilleux
mais gagnante, la vanité des choses,
laisse les feuilles balayer les allées...

Ses collines enserre le centre que l'on dit Vieux
mais dont l"accent est eternel"..
Saleya et son Cours accueille ses touristes..
change de costume à chaque manifestation...
ses rues étroites cachent les amours naissantes..
les linges aux fenêtres donnent un air d'Italie ou de Naples..

mais le Passé à parlé:

Riches Russes ou Anglais ,eplorés ou amoureux
ont laissé belles demeures..
fait eriger  des quartiers...
Riche Roumain a inspiré Negresco..
A l'Hotellerie de luxe Nissa Bella s'est donnée..

D'ambitieux mais pauvres Piemontais
descendus de leurs campagnes ont voulu 
lui donner , avec gens venus d'ailleurs,
une fierté et une façade illuminée..

Les collines sont devenues habitées,
 villas érigées aux jardins embaumés..
Victoria et son fils lui ont donné Cimiez.
ses arènes oubliées un long moment 
résonnent d'airs de jazz et d'airs du temps..

Aujourd'hui , vaste cité, grenouillante d'activtés
elle retrouve son tram, apres celui erigé
au siecles derniers..

Elle veut renouer, tisser les liens,
des quartiers , plus vite et mieux..
certains monuments ont disparu..
mais les architectes en verve,
 de verdure ou de pierres
ont su la rénover,
A nicois nés ici ,restent les souvenirs
et les regrets, mais aussi des souhaits..

Nissa Bella tu peux changer de robes
mais jamais tu ne peux être oubliée,
parce que ta terre foulée, reste  aux Niçois exilés,
accrochée à ses pieds,
avant que l'âge et les années te les ramènes dans tes filets..

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 15:35
Lieu du dernier repos de mes ancêtres..pres du Mur des Federes (fusilles de 1871), pas loin de celle d'Edith Piaf..en demandant au gardien il vous conduira, à la tombe au "phallus géant"! ;; la tombe du pape du spiritisme: Allan Kardec...celle de Morison..le quartier Marechausx d'Empire et celui de Chopin..vous pouvez avoir un plan, mais vous pouvez y être aidé, lieu de promenade..et de meditations sur la vanite de ce Monde...
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 15:21
Ancienne pension" les tilleuls", pour jeunes enfants, dans les années 50/60, j'y etais de 56 à 1960; devenu des gites depuis quelques années...Station de ski, et de vilegiature, il est reste des endroits inchangés...on y voit le Mont Blanc..passe encore le Train Mont Blanc train à cremaillère à proximite qui nous monte au glacier....
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 15:14
Ancien internat de garçons ....j'y etais de 1962 à 1966....
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 15:03
souvenirs,souvenirs...il y a bientot 40 ans, en 1969, ici il y avait un foyer de jeunes travaileurs qui s'appelait "le foyer de l'Oncle paul" succedant à la "guitare" tenu par des Salesiens..ensuite ce fut une contruction moderne,faite par Olivetti,et en 1972, cedée ensuite à une fonction de formation de policiers...le Foyer fut ensuite, eclaté en multiples structures, avec une adresse siège à Actes, Rue Urbain Bosio, au dessus du Port..Ce lieu de mouvement et de jeunesse fut souvent une bouée de sauvetage et d'hebergement pour de nombreux jeunes qui revaient à un monde meilleur , après 68.....
Partager cet article
Repost0