Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 12:01

Ce matin, à l'heure de mon petit dejeuner,
mes neurones se sont reveillés à la lecture
d'un article de Lucien Naegelen ,
journaliste à l'Alsace,
 à propos dun livre posthume d'Arlette Schlumpf
 "pour l'amour de Fritz,AUTObiographie".... 

Il y a 33 ans,alors jeune Niçois,
émigré en Alsace,depuis 3 ans
jeune marié,aussi ,
je decouvrai la lutte d'ouvriers,
avec un syndicaliste ,
qui deviendra le secretaire General de la CFDT,
Gaspard,
...pour retrouver leurs droits...
et
 ensuite les années suivantes..
en 1981,
la vente du musée célèbre de voitures..
l'un des plus grands du Monde...

On a souvent et beaucoup glosé sur la manière
de la constitution de ce Musée...à l'époque.


Ces divers événements, la combativité de ce Syndicat,
ont souvent orienté mes choix ensuite..

On a vu,
aussi la manière dont le syndicaliste Gaspard a ete jeté,
apres avoir bien servi...
et ce,
 par un Coup d'Etat interne au Syndicat..CFDT


J'avais quitté l'usine Peugeot ,entre temps,
où j'avais fait mes armes d'introduction des Lois Auroux..
et
 j'avais découvert,par le journal et medias interposés,
cet evenement liant l'histoire individuelle d'un engagé,
à des peripities de prises de pouvoirs...
alors que j'avais créé mon centre de mise forme et plus tard
ma Residence de gites....

On sait ce qu'il advint ensuite..
de la "reforme CFDT,du coulage dans le moule
du speudo-realisme economique,des reformes approuvées..."
pour nous retrouver 33 ans plus tard, avec un Chérèque,
fils d'un ancien ministre socialiste de Mitterrand,
 Chereque ,de Lorraine..
approuvant les reformes Fillion des retraites...
paupérisant un peu les futurs retraités..

Le journaliste dit que ce livre d'Arlette Schlumpf,
va faire polémique,
car elle retrace,les multiples facettes,de differents intervenants,
qui vont de ministres,à CCI de Mulhouse,etc..

Cet événement Schlumpf a fait la carrière de beaucoup,
pour certains ,leur miel, leur opportunité...
même notre Maire de Mulhouse,
et
aujourd'hui Secretaire d'Etat  jean Marie Bockel
passé de gauche à droite
y a été temoin de diverses choses, sans doute....

33 ans plus tard, un autre son de cloche se fait jour,
avec le temoignage , d'un temoin direct des evenements,
des compromissions....
temoin décédé en 2008,épouse de Fritz Schlumpf,
l'un des protagonistes de cette histoire....


Rien n'est tout blanc ou tout noir...
sans doute,
 c'est cela qu'il faudra tirer de leçons diverses et variées..

Remettre les choses à leur place....

Une sorte de justice événementielle "immanente",en sorte..
qui fera descendre de leurs piedestals,
certains....!

je ne peux m'empêcher ,de penser,
aussi,
 même si c'est en plus petit et à moindre echelle,
de faire un parallèle avec ma vie..
depuis des années où des machinations et spoliations faites
par gens bien placés,avec beaucoup d'entregent...
melant conflit d'interêt,
et
 impunis,au niveau bancaire....et judiciaire..

Quand j'ai lu, le sentiment d'Arlette Schlumpf,
ce matin, je n'ai pu manquer, d'avoir ce sentiment de degoût,
de desabusement,qu'elle a dû ressentir, en ecrivant ses mémoires...

Quand je retournerai visiter le Musée de L'auto,
où brille les chromes des belles voitures,
je penserai à ces ouvriers qui ont eu la main mecanique..
à ces ouvriers qui avaient perdu leurs emplois...dans la filière textile..
mais aussi à ces opportunites juste à propos,
pour des gens dits "opportunistes"
de tous bords..
à ces douleurs d'humains..
qui ont construit....
comme Frantz et Fritz
et
qui voient leur jouet..confisqué..
par le jeu d'une vie..sur le fil du rasoir...


"Rien n'est jamais acquis",
disait mon père..
"Rien n'est plus vrai,
que ce soit dans ces vies racontées,
comme de la mienne,aujourd'hui.."

"Si vous achetez , ce livre de 343 pages à 20 euros,
et
 ausi les photos de la collection de voitures...
je vous souhaite bonne lecture..
avec en alternance le sentiment du beau, du bien conçu,
et
de la fragilité humaine et sociale....!" 

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 18:57

                        Et un de plus: un autre suicide: 

                       et j'ai lu avec attention les différentes reactions, notamment de "psy" qui prétendent avoir réponse à tout, à ces docteurs qui utilisent des mots "souffrance " stress" sans en avoir une exacte mesure...

                       Il faut avoir passer une journée , des semaines, des mois , des années pour vraiment être à même de RESSENTIR La souffrance, le stress CUMULE de ses populations actives de productions d'autos..

                        Bien sûr, la Direction a beau jeu de dire qu'elle a mis un n° vert et une aide ponctuelle..cela est un emplâtre sur une jambe  de bois....

 

                       Ce qui me fait plus peine c'est la complète mauvaise foi ,d'un syndicat (Fo) qui dit ignorer les lettres de culpabilisation ou de pression..

                       Quand on sait que ce syndicat rassemble en son sein une bonne partie de hierachie ou de sous-hierarchie , que ce syndicat a souvent servi servilement la Direction, qu' il recele en son sein ,la plupart de ceux qui retournent leurs vestes, cela ne m'étonne guère..

                       Que dans mon vecu, c'est souvent la hierarchie (Mr Giauque chef atelier carrosserie)  par exemple) qui me disait " vient à Fo, et tu auras une bonne place)" alors que j' appartenai à la Cfdt !

                        Il y a souvent un stress cumulé qui mélange histoire personnelle, "soucis à la maison" , problèmes financiers et stress liés au poste de travail, qui servent de détonateur, à une solitude  mal vecue, pour resoudre ses problèmes et quand on sait que souvent , la reponse à une situation donnée, est" c'est pas mon problème" de la part de la hierarchie et même cette part de 'egoisme et d'egocentrisme cultivé dans cette Maison Peugeot , on ne fait que recolter ce que Peugeot et son système , ses formations manageriales a cultivé depuis 30 ans....

                        Apparemment aucune  structure : que ce soit les syndicats, la hirarchie, les services sociaux, les docteurs du travail,n'ont  fait leur travail..que ce soit d'observation , de prevention ..! comme toujours il a fallu attendre cette cascade de suicides pour que l'on se dise " ah oui, on va s'en occuper!" 

                      Il fera beau voir , quand le CE se reunira , pour examiner le Bilan Social, qui est obligatoire ,  comment les uns et les autres se jetteront la "patate chaude," pour se dérober à leurs responsabilités morales et d'empathie naturelle qui sied à tout a chacun..

                      j'ai quitté cette usine il y a 19 ans , et malheureusement , je constate que j'avais encore une fois raison: je me souviens d'avoir en 1988, prevenu à l'époque le Directeur de Carosserie de la détérioration des conditionss de travail, des fruits àmers à venir..sa reponse avait été " ils s'adapteront, cela prendra son temps"!

 

                     La Hiérarchie Peugeot raisonne comme les militaires en terme de % pour les pertes humaines, cela historiquement , car la hierarchie etait souvent issue d'anciens militaires...

                      Apparement cette façon de voir et de faire n'a pas beaucoup changé, même si beaucoup ne sont plus à l'usine, mais la formation à Morvillars , a fait et fait beaucoup de dégats, quant à la deshumanisation des lieux de travail (d'ailleurs ce terme est employé par un des medecins psy de l'article de l'Alsace d'aujourd'hui)..

 

                      OUI DESHUMANISATION EST BIEN LE MOT ! DE MEME QUE M'EN FOUTISME DE L'AUTRE ! EGOISME ET LACHETE..! QUAND S'ARRETERA CETTE HECATOMBE?

 

                      On stigmatise souvent d'autres pays pour les Droits de l'Homme, mais que font  ,les Inspections du travail?

                      Les droit humains s'arretent ils aux portes des usines?

                     Les droits sociaux , les droits syndicaux?

                     un seul test: savez vous combien de personnel sont syndiqués? même pas 10% à Peugeot Mulhouse!

                      S'est on interroge pourquoi seulement 10%?

                      Imaginer la pression à l'intérieur de l'usine, avec son flicage, cette ambiance mauvaise où chacun surveille chacun , où on infantilise les gens ,où on les culpabilise, quand on nie que les gens ont aussi une vie avant et après apres l'usine..

                       C'est mon coup de gueule d'aujourd'hui....face une situation connue depuis longtemps et que la lachete , l'indifférence de TOUS, depuis des années ont fait perdurer!

                        Ps: Sur Antenne 2 de ce soir où etait fait état du suicide à Peugeot Mulhouse, le procureur déclarait que le suicide  était liés à des faits personnels! Quelle bonne blague! Pourquoi ce serait  pas dûs à cela! La Palice pas mort ! s'interroge t on alors pourquoi sur son lieu de travail ?! Non, en fait , le Procureur prépare le terrain pour dégager toute responsabilite de la part de l'Usine ou de son environnement de travail.....

                         Ce sera pas la premiere fois où l'entregent de puissance industrielle , fera que l'affaire sera classée par une justice aux ordres.....   

                          Dans un article de ce jour, 19 juillet 2007, de l'Alsace, un temoin raconte que depuis 2 mois, la personne suicidée, apparemment bien il y a 2 mois, avait changé de comportement, avait entamé une cure pour maigrir etc..Alors pourquoi n' a t on pas reagi? face à ce changement de personnalité subite? de lien avec les autres? on stigmatise souvent des gens en apparence bien et qui rentrent dans des sectes ou mouvements pretendument sectaires, et qui ne demandent rien  à personne et là, une personne change, se mure dans un silence bizarre et personne ne reagit! dites moi pas que cette attitude est normale!

                            Le procureur dit avoir precisé qu'une information judiciaire sera ouverte, si la Famille porte plainte "seulement" ....! ou si il y a des rebondissements!

                            enfin 6 suicides en moins de 6 mois, cela commence à faire beaucoup! il y a lieu de s'interroger! pour d'autres faits , moins graves on remue generalement plus le cocotier et le principe de précaution invoqué ! Là, rien ! Bizarre, vous avez dit bizarre ! aurait le comedien Jouvet!

Partager cet article

Repost0
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 16:51

                                                 Le titre pourrait faire quipropos et il est pourtant dramatique.

                                                 j 'ai fait état, dans un précdent article, de mon expérience chez Peugeot mulhouse et la lecture du journal l'Alsace ce matin ne m' a étonné qu'a peine:

                                                 d'abord les lieux, très pénible...

                                                 Ensuite la pression au travail, et si l'on y ajoute les contraintes de toutes sortes...extérieures,sans doute: santé, famille ,souci d'avenir, et aussi pourquoi le cacher ou le minimiser: la grande solitude au travail.

                                                  j'ai un souvenir trés précis de cela, car la phrase que j'ai souvent entendue, des ouvriers ou de la maîtrise, à toutes occasions et qui revenait comme un liemotiv " C'EST PAS MON PROBLEME !" à chaque fois que j'évoquai tel ou tel aspect des choses.

                                                 A Peugeot la culture du chacun pour soi, est une seconde nature.

                                               La seule chose qui compte et qui n'a dû cessé d'être, c'est bosse à en crever!

                                               L'esprit Maison : le rendement à tout prix, vite fait bien fait!.

                                                   Je me rappelle de la culture de la "japonite" du temps de Calvet, en 1982,   où les reunions servaient à culpabiliser les gens:"

                                                   Regardez les japonais, ils travaillent plus que nous, ont moins de vacances, coûtent moins cher, etc"

                                                   Cela n'a pas dû cesser, si l'on y ajoute , le discours ambiant où la baisse des commandes, est sans doute une arme culpabilisante faite par certains à d'autres!!!!

                                                   Je connais assez le travers psychologique de cela pour en subodorer, les pratiques faites, mais qui aura sa loi d'omerta ,passé les grilles de l'usine.

                                                    L'article du journal fait référence à des reunions médecins , psychologues etc...

                                                 Cela est un leurre !

                                                Pourquoi?

                                               Parce que les médecins, psy, font déjà partie de l'usine..ils sont payés et salariés de l'usine....

                                               La medecine du travail,quand je l'ai voulue pour certains postes, elle renaclait,... elle mettait des gens au travail, alors que manifestement soit le poste ne convenait pas ou à un poste aménage de telle sorte que la personne se sentait plus isolée , traitée comme un fainéant, ou pire encore .... 

                                                     L'inpection du travail, n'en parlons pas, quand je telephonai, pour tel ou tel problème , c'etait la fuite...ou la non reponse ou non intervention....

                                                  Même une fois pour un compte rendu du chsct de Carrosserie, où je demandai leur avis, car je ne voulais pas signer,ce qui ne refletait pas la réalité des débats..!

                                                  Alors, oui, on est bien seul au travail à l'usine Peugeot Mulhouse, le travail y est dur...prenant..et pas cher payé......

                                                      Pour le salarié qui y passe 10ans ,20 ans ou plus; c'est un raccourci de vie physique et autre....

                                                       Il suffira de comparer les tables de mortalite des Etam et des agents de productions et l'on voit déja des différences:...on use , on abuse des gens..c'est une sorte d'esclavage moderne qui ne dit pas son nom.

                                                        Maintenant l'âge des 4 suicidés: 30 à 40 ans et pour l'un 51 ans, un à l'usine, les autres à l'exterieurs.....

                                                          c'est aussi un age où pour certains on se penche sur ce que l'on a fait de sa vie et ce n'est pas innocent , ni sans dommage.....

                                                        Bien sûr , la Direction aura beau jeu de dire :" pas chez nous, on n'est pas responsables...."

                                                       Sauf, que n'importe qui ,ne laisse pas ses soucis de travail à la porte de l'usine..comme on y laisse son sac !

                                                     Dans la tête du personne qui déprime, tout se bouscule et le drame arrive vite..

                                                      S'y ajoute la pudeur, pour certains de ne rien dire, pour ne pas être humilié ou s'entendre dire:" c'est pas mon problème " , et la boucle est bouclée....

                                                        Il y a une refonte profonde des pratiques de management à revoir; 

                                                      Et aussi , il faudrait que la médecine du travail soit independante de l'employeur ;

                                                     De même que les psychologues,

                                                   qu'il y ait des lieux d'écoutes,

                                                   d'exprimation de soi,

                                                   sans soucis pour ceux qui y participent de sanctions ou plus vicieux  : d'une mise à l'ecart type placard à balais... 

                                                    Pour finir, mes pensées, ce soir, vont à ces familles et ceux qui ont cotoyé les suicidés..pour les uns toute ma compassion, et pour les autres je dirai :

                                                   " ouvrez un peu plus vos yeux sur vos camarades , vos subordonnés, ne voyez pas que votre fric, votre gagne pain , car c'est ensemble que l'on construit une voiture, un produit comme celui là..

                                                   Pensez vous que ce soit bon pour une marque, un pays, où l'on peut dire: leurs voitures elles sont fabriquées avec le desespoir,  la mort même et l'indifférence qui l'accompagne! "

                                                   Cela vaut de l'ingenieur, aux petits "chefs, ainsi qu'au collègue de base!

 

 

Partager cet article

Repost0
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 16:22

                                                                     Pour une personne qui vient du Midi, même si son ascendance ne renie rien, et même la revendique,dans ce qu'elle peut expliquer des points de caractère, donc dis-je, pour une personne née entre mer et ciel,l'Alsacien est d'un abord froid.....Cela est dur de s'intégrer..même si on y met tout son coeur,toute son âme, même si on s'engage dans des mouvements que l'on dit sociétal: syndicat, association, entreprise.....

                                                                      On est toujours plus ou moins considéré comme une pièce rapportée..c'est une situation que je n'ai pas connue dans mon midi Natal....D'ailleurs quelques anecdoctes illustrent mon propos:

                                                                     quand nous etions jeunes mariés, et alors que ma femme me presentait et que selon leur habitude, ils parlaient entre eux , en dialecte Alsacien, s'étonnant auprès de Bayou, que ni je ne le parle , ni  ne le comprends, ils lui disait: " Mais pourquoi, avoir cherché ton shotz, si loin, dans le Midi?" 

                                                                     "je ne l'ai pas cherché, il est venu tout seul, et il m'a choisi !" 

                                                                     Grand silence....et puis, "alors il faudra qu'il apprenne à le parler!"

                                                                   Au bout de 34 ans je connais ,des brides, et n'ayant aucune base de connaisssance allemande, cela est difficile, car ayant pris quelques cours d'alsacien je me suis aperçu que sans cette base, c'est tres difficile....

                                                                    Et c'est d'ailleurs recurrent car en 1973, voulant apprendre l'Allemand, certains Alsaciens se servaient de l'Alsacien pour apprendre et perfectionner leur Allemand...Même mon professeur de Français, de l époque , inscrit comme moi, à L IUT, y avait renoncé.....

                                                                     Je n'ai pas hérité , de mon père, de sa facilité des langues, lui qui en parlé 5 couramment et les ecrivait : le Latin, l'Espagnol, l'Anglais, l'Allemand et l'Italien, en plus de sa langue maternelle,le Français. Mais passons......sans doute mon amour de la langue Française a suffit à mon bonheur....pendant longtemps.

                                                                       Et même, en dehors de la langue, j'ai souvenir cuisant de reflexion du genre " Ce n'est pas parce que tu as épouseé une Alsacienne, que tu es accepté, simplement toléré!"....!

                                                                         Cela ne m'a pas empêché de m'engager que ce soit dans des associations ou le mouvement syndical,voir politique..

                                                                          Et ici, lorsque vous êtes catalogué comme ayant  ou appartenant à une catégorie sociale, c'est tres diffficile d'en sortir,car vous êtes catalogué comme "voulant péter plus haut que son cul"! ..Est ce propre à l'Alsace ?, j'en sais rien! Peut être, sans doute , un peu partout en France, mais avec une plus forte accentuation quand même ressentie, ici.

                                                                          Dans mon midi, on ouvre plus facilement les bras ! les refermer, c'est autre chose! et puis moi, je parle et lie plus facilement langue avec des inconnus..que ce soit dans un moyen de transport, train , bus ou dans la rue...je chantonne souvent, en moi même, en ayant parfois mes pensées qui vagabondent et cela surprend, à tel point qu'un jour, une dame d'un certain âge m'aborde et me dit":  on vous entend souvent murmurer ou chantonner, comment vous faîtes?"

                                                                        Je lui ai repondu :" c'est vrai, mais est ce que parce que j'aurai des soucis, je devrai être triste, faire la g....., non Madame , le chant, la musique, cela m'aide à passer les moments difficiles!"

                                                                           La dame en est resté coi....Maintenant , c'est encore mieux, j'ai mon MP4, sur les oreilles et je suis à l'écoute du Monde: infos, musique , culture et je change de stations au gré de mes humeurs..C'est fou ce que l'on apprend de choses ! Avant , il fallait chercher l'info, maintenant elle vient à vous,...reste à faire le tri , et là , c'est son libre arbitre qui joue !

                                                                           Et là, j'étonne encore: "vous en avez pas marre avec ces machins, sur les oreilles! "

                                                                           Est -on preformaté , par l'enfance, par un modèle, par sa famille...? certaine philosophie le prétende !

                                                                            Quels bouillonds de cultures, quels reflexes conditionnés, fonts que l'on agit comme ceci, comme cela ?

                                                                             je cherche encore..et n'ai point tout trouvé..quelques brides...: se faire aimer, par exemple..quand on est rejeté....!    se cultiver, pour apprendre puisque la force musculaire ne suffit pas, et que l'amoureux des muscles, à ce que j'ai fréquenté, n'était pas nécessairement amoureux des livres ! 

                                                                              Qu'implique tout cela ? un investissement d'écoute , d'empathie  , s'aimer un peu, pour aimer les autres, gommer son égoisme naturel, pour y mettre de la compassion et recevoir aussi beaucoup de baffes, car les êtres "lamda" comprennent difficilement ces attitudes, même si ils en profitent, et que cela laisse de l'amertume au coeur....

                                                                              Dans ce monde, devenu matérialiste et de plus en plus égoiste, où la culture de l"égo est à son apogée, c'est très difficile d'y vivre....

                                                                                j'ai pu voir, au cours de ces 34 ans, un délitement du don de soi, même en Alsace, réputée, comme ayant beaucoup d'associations et étant généreuse....

                                                                                 Héritier de 1968, j'ai cru avec d'autres que l'on pouvait changer les choses...que l'argent ne pouvait pas tout...que d'autres valeurs pouvaient contrebalançer le "veau d'or".....grosse erreur...même si avancées sociales ont emergé depuis 1968...je peux m'interroger parfois, si ces mêmes avancées, n'ont pas plutot laisser emergé une culture d'assistanat, et d'aubaine pour certains....!

                                                                               C'est d'aileurs parce que j'ai cru à certaines valeurs, et qu'ayant échappé à la mort....que je me suis  posé laquestion de mon utilité sociale ( même si cela peut paraître prétentieux) et qu'apres certaines circonstances je me suis engagé dans le syndicat CFDT de l'usine Peugeot de Mulhouse.....

                                                                               L'étiquette a une importance toute relative..encore que...mais elle correspondait à mes convictions du moment et un certaine incubation, après avoir observe et dissequé le fonctionnement  et management des gens au travers de l'Entité Peugeot....

                                                                               Un monde à part , avec ses regles, son histoire, ses dérives,  "son esprit maison", ..tout n'y a pas été negatif.. et ce ne fut ni blanc , ni noir des deux côtés de la barrière..

                                                                               Mon engagement a coincidé avec l'arrivée de la "Gauche au Pouvoir et celles des lois Auroux et du droit de retrait"...

                                                                                Autant dire que cela fut difficile car la hiérarchie, etait réactionnaire, et de plus "formatée" de telle façon que tous ceux qui s'engager soit à la CGT, ou à la CFDT étaient considéré comme des "rouges".....donc à ne pas fréquenter....alors que les syndicats FO, CFTC etaient plus dociles...d'ailleurs le nid protecteur pour certains....ou la recompense pour le retournement de veste ou collaborationniste ou espion pour la Direction...

                                                                                Mon ou mes mandats a coincidé avec mon travail sur la chaine de montage 3, la connaissance d'un chef d'atelier ,Giauque, ancien Cgt parait il, mais tres reactionnaire :un jour , il m'arrête et me dit " tu as lu le petit livre rouge de Mao?" je repondis: oui et pourquoi, en quoi cela peut il correspondre à mon mandat ?" il etait bien embarrasé pour répondre , et  j'ajoutai :" pour certains, retourner au champ, leur rafraichirai la mémoire de l'effort et du travail !

                                                                                Mais je mettai , un point d'honneur, à ne pas manquer au travail, de prevenir pour mes délegations, suffisamment à l'avance , pour qu'un remplacement n'affecte ni le poste  , ni les postes de ceux qui suivent et ne pas porter le flanc aux critiques de la hiérarchie, qui eût tot fait de me démolir....je posai les vrais problèmes, que ce soit en terme conditions de travail sur un poste....ou autre....à tel point que mes camarades du syndicat, petit à petit, m'ont confié d'autres responsabilités , soit au CE, soit au CHSCT.....En Carroserie, autant que je m'en souvienne la CFDT etait en première place....j'ai recu les formations  "pour"...

                                                                                  Peugeot avait inventé les "cercles qualité"....sans se l'avouer, ni le dire c était un peu les concurents des question DP, que nous posions chaque semaine, tous syndicats confondus...Bien entendu, c'était plus technique , mais d'autres questions pouvaient être abordées, qui n'étaient plus besoin ou refaire poser aux délegués du personnel, si besoin est....

                                                                                   Il y avait aussi une sorte de "lavage e cerveau" faites à la Hiérarchie, dans un chateau,le chateau de Morvillars: là etaient formés " les petits chefs" .

                                                                                    Et ce lavage de cerveau était efficace, à tel point que si vous aviez un chef, qui auparavant était courtois, voire bon camarade, il en était tout autrement à son retour, où l'on le revoyait venir froid et distant..

                                                                                     Il faut dire qu'avec les conseils appris et suggeres:" porter à la faute, le rebelle, le recalcitrant; l'amener sur son terrain et l'abaisser; faire en sorte que l'employe coûte un minimum et rapporte le maximum," cela vous change la manière d'un homme. 

                                                                                     Il fallait y croire aussi , et être juste, et c'est je crois le plus difficile.

                                                                                     D'autant qu'il ne fallait pas compter sur ses collègues pour vous soutenir, la pression est grande, l'art de diviser efficace.  Certains venaient vous voir en cas d'urgence..pour eux....Quant à prendre une carte ou se syndiquer c'est une autre histoire..Durant la période 1984/1988, il y avait en tout et pour tout 10% de salariées adhérents sur plus de 12000, c'est dire le faible taux de syndicalisation, tous syndicats confondus. 

                                                                                      Dans tous systèmes, il y a des brebis galeuses, et l 'étiquette  n'y fait rien....La motivation même des delegués, est souvent plus immédiate: avoir des heures..Pour d'autres, qui cumulaient beaucoup, (130 heures) cela faisait perdre la réalité du terrain et en faisait des fonctionnaires du syndicat. 

                                                                                      Moi, j'avais 30 heures,pour mes differents mandats: CE, DP ou CHSCT, souvent je debordais..cela m'a valu des avertirssements , mais quant on fait ce que l'on croit et qu'on est efficace, c'est un peu le revers de la médaille.

                                                                                      Etre efficace ,cela faisait remonter la cote du syndicat, et je crois qu'en carroserie la CFDT était première.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                       Parfois même,on est un peu victime de cette efficacité  et l'histoire mérite d'être contée :

                                                                                        un jour que j'allai, en atelier couture pour dossier de voitures, je vis une femme accroupie, sous une machine pestant tous les Dieux, dans une demi pénombre, avec un néon sale , l'autre éteint,d'où pendait des toiles d'araignées et autres debris de fils ,qui essayait d'enfiler du fil, sur des aiguilles ......

                                                                                         "quelque chose ne va pas?, voulez vous que j'intervienne"?

                                                                                          La réponse fusa:" oui, cela fait un certain temps que je demande de l'entretien, le chef s'en fout, et apres on vient m'eng...parce que le programme n'est pas réalise, après avoir perdu  du temps avec cela"

                                                                                          "bon, je note, prends le no de poste , la tournée, mais pas votre nom"

                                                                                           "oui, oui, c'est cela, mais pas mon nom, mais faites quelque chose" .Ce qui fut fait, lors des dp de la semaine suivante. le poste fut nettoyé et arrangé...

                                                                                             Dans ma naiveté première, j'ai attendu que la tournée  et l'occasion se présente pour voir la réaction de la dame et elle ne fut pas celle que j'attendais.

                                                                                             "Alors, contente?"

                                                                                             "oui et non ,le chef est venu et il m'a eng...., m'a menacé de me marquer au petit livre rouge, reproché de n'avoir pas insisté auprès de lui !"

                                                                                              Je n'en menai pas large, j'avais effectué ma mission et ce ne fut pas la seule..d'autres suivront.....l'essentiel fut que cela fut utile.

                                                                                              Il serait foncièrement injuste de passer sous silence que parfois, j'avais l'écoute au CE, du Directeur du Centre d'alors Mr Perr...

                                                                                              Lors d'un examen du bilan social, par exemple où j'exposai mes vues sur la fatigue oculaire , par ordinateur, après une information et sensibilisation à l'Anact lors du Forum CE à La Villette, à Paris...j'eus , aussi, droit à une volée de bois vert, de la part du médecin du Travail, mr Palom...."vous êtes Médecin?"

                                                                                            "Non, mais cela m'empêche pas de poser les questions et d'y faire remedier, le cas échéant!" Mr Le directeur ce jour là, approuva mon attitude...Comme quoi, rien n'est tout à fait blanc ou noir...

                                                                                              Il en fut de même lors d'un process ISOAR, dont l'un de nos responsable syndicaux, tenait la barre, et le Directeur admis que parfois, les bureaux d'études , avaient du mal , à integrer, que d'autres qu'eux puissent tenir une ou des reponses..C'était en quelque sorte "marcher sur leur plate bande"!...

                                                                                               L'experience syndicale est une expérience interessante dans la mesure où on apprend à connaître les hommes et la société...je la conseille pour tous ceux qui veulent s'engager dans notre Sociéte...Bien sûr cela use, d'où de ne pas  rester  en fonctionnaire , d'en garder l'esprit ouvert..."eliminer d'office les y'a qu'a....et apprendre l'arbre des causes, rejeter systematiquent un esprit négatif.."

                                                                                               Avant même, mon depart en 1988, j'eus la chance de renconter mr Kaspar, le patron de la CFDT à l'usine...je me souviens d'une personne ouverte..je le revois la pipe à la bouche ,ecouter notre pratique de la section syndicale..j'ai regretté , le coup d'Etat, de son syndicat, quelques années après, dont il fut victime...                                                                                             

          

Partager cet article

Repost0